Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Mairie de Gatineau : Jean-François LeBlanc dans la course

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le conseiller municipal Jean-François LeBlanc a officiellement annoncé sa candidature à la mairie de Gatineau, mercredi matin. Il devient ainsi le premier adversaire confirmé du maire Maxime Pedneaud-Jobin en prévision de la campagne électorale de l’automne 2021. 

M. LeBlanc a fait son annonce en publiant une courte vidéo sur sa page Facebook dans laquelle il rappelle son expérience de cinq ans comme conseiller municipal dans le district de Lac-Beauchamp, ainsi que son engagement communautaire et dans le développement économique depuis maintenant 20 ans. Le Droit révélait, il y a quelques semaines, que M. LeBlanc allait confirmer sa candidature à la maire de Gatineau quelques jours avant Noël. 

«Chaque jour, dans mon travail, je vois des choses qu’on pourrait faire mieux, faire mieux au niveau de la Ville, faire mieux envers les citoyens et faire mieux au niveau des acteurs du développement économique, lance-t-il. J’entends vos insatisfactions et moi aussi je veux que ça change. Je suis prêt à relever le défi, j’ai toujours été un homme rassembleur, un travaillant, un gars de terrain, proche de ses citoyens et qui est là pour ses citoyens.»

Une plateforme encore à faire

Quant aux idées que M. LeBlanc souhaitera mettre de l’avant pour tenter de déloger le maire Pedneaud-Jobin, il faudra attendre encore quelques mois, précise-t-il. M. LeBlanc précise qu’il se démarquera du maire en place en «tentant de faire les choses différemment». Il assure avoir une vision différente du maire à présenter. «Je veux mettre plus d’emphase sur le développement économique, tout en respectant l’environnement, dit-il. Je n’ai pas envie de revenir à ce que c’était dans les années 1980. Je veux faire les choses de façons différentes, avoir plus de collaboration avec les citoyens, avec les élus et les employés de la Ville. J’ai plein d’idées que j’ai notées depuis cinq ans et je les ferai connaître en temps et lieu.»

M. LeBlanc souhaite aussi se nourrir des rencontres et des discussions qu’il aura au cours des prochains mois avec les citoyens pour développer sa plateforme électorale. «Je ne veux pas imposer mes idées, insiste le conseiller du district du Lac-Beauchamp. Je veux écouter les citoyens afin de proposer des choses qu’ils veulent pour leur ville. Ce que je veux apporter au conseil c’est la voix des citoyens. Je vais me nourrir de mes rencontres et des gens qui m’entourent pour proposer un programme rassembleur afin que les citoyens achètent ce que j’aurai à offrir.»

Pas d’«équipe Leblanc»

Il a toujours été clair dans l’esprit de M. LeBlanc que s’il faisait le saut dans une campagne à la mairie, qu’il le ferait à titre de candidat indépendant. Les gens, dit-il, ne doivent pas s’attendre à la création d’une «équipe LeBlanc» non plus. Il se permettra d’encourager certains candidats indépendants aux différents postes de conseillers municipaux, mais sans plus. 

«Je suis carrément contre les partis politiques au municipal, je l’ai toujours dit, rappelle M. LeBlanc. J’ai été approché à plusieurs reprises par beaucoup de gens pour former un parti politique afin de mener un combat à armes égales avec le parti du maire, mais c’est contre mes principes, je refuse carrément de fonder un deuxième parti politique à Gatineau. 

M. LeBlanc ajoute qu’il organisera un événement au cours des prochains mois afin de lancer sa plateforme électorale.