Avec le budget alloué, la Ville de Gatineau doit choisir entre réaliser des travaux dans la bibliothèque Guy-Sanche (secteur Gatineau) ou Lucy-Farris (secteur Aylmer) d'ici la fin du mandat.

Lutte d'influence sur fond de bibliothèque à Gatineau

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, pourrait rapidement se retrouver au beau milieu d'une lutte d'influence entre deux grosses pointures de son conseil dans le dossier des bibliothèques.
Le conseiller et membre d'Action Gatineau, Richard Bégin, a affirmé au Droit que la bibliothèque que convoite et promet son collègue Maxime Tremblay, dans le Plateau, « est la dernière des priorités » dans la refonte du réseau des bibliothèques. À son avis, la construction d'une nouvelle bibliothèque ressource à Aylmer pour remplacer Lucy-Faris est la première priorité.
« Il faut commencer par Lucy-Faris, dit-il. Il y avait urgence en 2005. Imaginez en 2014. D'ici la fin du mandat, il faut avoir réalisé Lucy-Faris, l'agrandissement de la bibliothèque Guy-Sanche, à Gatineau, la plus utilisée du réseau et il faut immédiatement enclencher les démarches pour réaliser la bibliothèque centrale. Il faut identifier un terrain, décider de la dimension de l'édifice et lancer les discussions pour obtenir les subventions disponibles pour sa construction. Il faut commencer par se concentrer sur ces trois projets. »
L'affrontement entre M. Bégin et Maxime Tremblay semble inévitable. Le conseiller du Plateau s'est engagé à doter son quartier d'une bibliothèque au cours du présent mandat. Le maire Pedneaud-Jobin avait d'ailleurs fait la même promesse, en campagne électorale, aux côtés de son candidat dans le Plateau, François Léveillé. La position du chef d'Action Gatineau n'émeut cependant pas M. Bégin.
« Quand j'entends qu'il faut ouvrir rapidement une bibliothèque dans le Plateau, je regrette, mais je ne peux pas être d'accord avec ça, lance M. Bégin. Il faut d'abord régler les problèmes actuels. Une bibliothèque dans le Plateau est à considérer, mais c'est la dernière des priorités dans le rapport extrêmement exhaustif et professionnel de Gagné-Leclerc, déposé en 2005. Le Plateau pourrait avoir un mini-dépôt en attendant, mais de là à parler de la construction d'un édifice qui pourrait retarder la réalisation des autres priorités, j'ai des réticences. »
« Au conseil de décider »
La présidente de la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine, Mireille Apollon, refuse de se prononcer sur les priorités à mettre de l'avant dans la refonte du réseau des bibliothèques, même si trois importantes études commandées par Gatineau au cours des dernières années sont claires sur les échéanciers à préconiser.
En 2005, le rapport Gagné-Leclerc, dont les recommandations seront essentiellement reprises par les études qui suivront, préconisait l'agrandissement de Lucy-Faris dès 2007, la réalisation de la bibliothèque centrale en 2009, l'expansion de Guy-Sanche en 2010 et la construction d'une bibliothèque dans le Plateau en 2015. Malgré l'avis du comité exécutif d'accepter ces recommandations, un an plus tard, le dossier n'a pas évolué depuis.
« Une présentation devra être faite au nouveau conseil, explique Mme Apollon. On doit laisser au nouveau conseil le temps d'échanger et de se donner une vision commune et décider de la démarche qu'il souhaite prendre. Le plan doit aller de l'avant, mais selon la position du nouveau conseil. »
Mme Apollon précise que le dossier des bibliothèques doit être au menu des discussions du lac-à-l'épaule des élus en mars prochain.
« On aura fait alors une bonne avancée dans le dossier », ajoute-t-elle.