La conseillère Louise Boudrias

Louise Boudrias veut un comité sur tous les «services de base»

Plus qu’un comité sur le déneigement, c’est un comité qui gardera un oeil sur l’ensemble des travaux publics de la Ville de Gatineau que proposera de créer la conseillère Louise Boudrias.

L’élue de Parc-de-la-Montage-Saint-Raymond avait annoncé son intention, la semaine dernière, de proposer au conseil la création d’un comité sur le déneigement. La sortie de Mme Boudrias faisait suite aux informations publiées concernant un litige contractuel touchant le soufflage de la neige dans le centre-ville dont le conseil ignorait l’existence avant que les détails soient publiés dans Le Droit. 

Ainsi, l’avis de proposition qui sera déposé au conseil, ce mardi, prévoit un comité, «avec un mandat clair et précis» qui s’étendra à l’ensemble des services «de base» qu’offre la municipalité. Déneigement, réfection de la chaussée, production d’eau potable, gestion des eaux usées, balayage des rues, marquage de la chaussée, tonte du gazon, entretien des édifices municipaux, des parcs et des pistes cyclables, tout y est. 

«La population d’une ville s’attend d’abord et avant tout à des services de base de qualité qui relèvent du service des travaux publics […] nous devons être pragmatiques et sensibles aux besoins fondamentaux de la population de recevoir des services de travaux publics de qualité», stipule la résolution obtenue par Le Droit. 

L’offre de «services de travaux publics structurés» est le «noyau central sur lequel repose la décision de création d’une ville, rappelle l’avis qui sera présenté mardi. Le poids budgétaire que représente cette importante partie des opérations municipales rend «souhaitable» la création d’un comité qui permettra aux élus de s’exprimer sur ses priorités en la matière, ajoute-t-on. 

Une fois déposé, l’avis de proposition sera analysé par le comité exécutif. Ce dernier devra livrer son appréciation au conseil municipal en mars prochain. C’est à ce moment que les élus seront appelés à voter pour ou contre la création d’un comité sur les travaux publics.