Le président du comité exécutif, Cédric Tessier (droite), sort de ses gonds et décide de régler publiquement ses comptes avec la conseillère Louise Boudrias.

Louise Boudrias «nous crache au visage», accuse Cédric Tessier

Le président du comité exécutif, Cédric Tessier, est sorti de ses gonds, mardi, et a décidé de régler publiquement ses comptes avec la conseillère Louise Boudrias.

Il n’a pas du tout apprécié la sortie sur Facebook de la conseillère concernant la présentation qui doit être faite, mercredi, sur l’état de situation du chantier du boulevard Saint-Joseph. Il accuse Mme Boudrias de déformer des faits dans le but de faire mal paraître la Ville en affirmant ne pas être capable d’obtenir toute l’information dans ce dossier.

À LIRE AUSSI : Travaux sur Saint-Joseph: la tension monte à nouveau

« Comme à son habitude, Mme Boudrias ne fait que critiquer, a-t-il lancé en entrevue avec Le Droit. Chaque fois qu’on lui tend la main, qu’on la met dans le coup, elle nous crache au visage. C’est exactement ce qu’elle fait aujourd’hui et ça me dégoûte. […] Ce n’est pas nouveau, c’est comme ça depuis le début du mandat. Elle a décidé d’être dans l’opposition systématique, d’être dans le chialage systématique et même quand on lui tend la main pour travailler avec elle, elle finit toujours par se virer de bord et nous planter un couteau dans le dos. Elle déforme les faits. Chaque fois qu’on lui donne un peu d’information, elle l’utilise au maximum pour planter la ville. C’est son seul objectif. Même si ce n’est pas vrai, même si ça n’a pas rapport, c’est ça son objectif. Planter la Ville tout le temps. »

M. Tessier précise que contrairement à ce qui a été rapporté par Le Droit, mardi, il détenait autant d’information sur l’état du chantier du boulevard Saint-Joseph que Mme Boudrias en début de journée. 

Il assure avoir mis Mme Boudrias dans le coup dès le 10 avril, lorsqu’il a été mis au fait de « certains enjeux » concernant le boulevard Saint-Joseph. 

Il avait alors été prévu d’organiser une conférence de presse sur le sujet.

Informations imprécises

« Lors de la rencontre pour préparer cette conférence de presse, le 30 mai, Mme Boudrias a décidé de ne plus y participer, pour toutes sortes de raisons, mentionne M. Tessier. On a dû revoir notre façon de fonctionner. »

Entre-temps, il est apparu que certaines des informations que les élus devaient partager avec les Gatinois lors de cette conférence de presse annulée étaient contradictoires. 

« Tout ça n’était pas 100 % attaché, admet M. Tessier. À ce moment-là, on pensait que oui, mais il y a eu des contradictions selon à qui on parlait. Le service des infrastructures, l’urbanisme, le centre de service de Hull, les travaux publics, on n’avait pas la même information de tout le monde et c’était problématique. »

M. Tessier précise que deux présentations distinctes seront faites en public mercredi. Une première sur le concept d’aménagement, et une deuxième sur l’état de situation des travaux. 

« C’est à 90 % ce qu’on avait reçu comme information le 10 avril avec Mme Boudrias. »