23e gala sports loisirs outaouais à la maison du citoyen de Gatineau Lise Waters, présidente du C.A de l'organisme 13/06/12 Photo : Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Loisir sport Outaouais menacé de fermeture

Loisir sport Outaouais, appuyé par les députés provinciaux de la région, lance un cri d'alarme devant l'incertitude qui entoure son avenir.
Faute de financement, l'organisme pourrait devoir fermer ses portes, le 1er avril prochain.
C'est que la convention d'aide financière triennale des Unités régionales de Loisir et de sport du Québec (URLS), qui se termine le 31 mars, n'a toujours pas été prolongée par Québec. 
«Non seulement sommes-nous dans une situation alarmante pour la prochaine année, mais c'est inacceptable pour Loisir sport Outaouais et la région (...) de voir ses budgets être statu quo depuis 2001», s'est insurgée la présidente de l'organisme, Lise Waters, par voie de communiqué. 
Loisir sport Outaouais vient en aide chaque année à plus de 150 organismes dans la région, qu'il s'agisse d'organisations sportives, de municipalités, ou de commissions scolaires. 
Dans une lettre conjointe envoyée jeudi, les cinq députés libéraux de la région ont dénoncé «l'attitude du gouvernement péquiste, qui fait encore preuve d'une improvisation déconcertante cette fois relativement à la situation financière» des URLS. 
«Mme Marois, qui multiplie les annonces électoralistes, doit cesser cette valse-hésitation et répondre de ses responsabilités vis-à-vis nos importants partenaires du milieu du loisir et du sport; c'est pourquoi nous lui demandons aujourd'hui, alors qu'elle est de passage dans la région, de procéder à la confirmation du prolongement du financement annuel de Loisir sport Outaouais pour l'année subséquente», demandent les députés dans leur lettre. 
Loisir sport Outaouais est d'autant plus inquiet que les rumeurs d'élections provinciales s'intensifient.