Le conseiller, Jean Lessard

Lessard claque la porte du comité du déneigement

Visiblement écoeuré de jouer le rôle ingrat de sac de sable sur lequel frappent tous ceux qui ont des récrimination envers la qualité du déneigement à Gatineau, le conseiller Jean Lessard a annoncé, mercredi, qu'il claquait la porte du comité sur le déneigement.
« À partir d'aujourd'hui, je vais m'occuper uniquement des gens de mon quartier parce que le rôle qu'on m'a donné n'est pas clair, a-t-il lancé. Je ne vois pas pourquoi c'est moi qui devrait répondre à toutes les critiques, partout en ville. »
M. Lessard affirme avec une sincère amertume qu'il n'arrive pas à avoir les réponses qu'il attend de l'administration concernant le dérapage dans les opérations de déneigement.
« Ça ne me donne rien de rester là si on ne me fournit pas les réponse dont j'ai besoin pour répondre aux questions, a-t-il ajouté. Ça fait depuis 2013 que je tente d'amener des changements et on nous dit laissez nous travailler. Mais je ne vois pas de changements dans le service. Je n'accuse pas les cols bleus, il faut que ce soit bien clair. Ils ne font qu'exécuter ce qu'on leur demande en haut. »
La Ville de Gatineau aurait dû se donner les moyens de réagir plus rapidement quand elle a vu qu'elle perdait le contrôle devant les chutes de neige répétitive des dernières semaines, selon M. Lessard.
« On aurait dû avoir un plan d'action nous permettant d'aller vers l'externe, dit-il. Je sais qu'il y a des enjeux avec les cols bleus, mais il est toujours possible de s'entendre. »
Une présentation sur les opérations de déneigement devait avoir lieu mercredi, mais elle a été reportée au début du mois de mars.