Les zones considérées à risque à Gatineau ont été agrandies.

Les zones à risque d'être inondées s'élargissent à Gatineau

Le niveau d’alerte en vue d’inondations possibles à Gatineau grimpe d’un cran alors que davantage de zones que celles touchées par la crue historique de 2017 sont à risque, selon la Ville.

Dans une mise à jour publiée vendredi après-midi, les autorités municipales signalent que certaines des zones annoncées en début de semaine ont été agrandies. 

« C’est donc dire que l’ensemble des résidences touchées en 2017 sont à risque, de même que les résidences voisines qui avaient été épargnées », affirme la Ville de Gatineau.

À LIRE AUSSI

>> L'armée demandée en renfort en Outaouais

>> Une voie de la 50 fermée dans les deux directions

>> Crue printanière: une corvée de solidarité réussie à Gatineau

Dans le secteur d’Aylmer, le chemin Queen’s Park jusqu’à la marina d’Aylmer, la rue Lamoureux et les environs ainsi que le secteur riverain entre la marina d’Aylmer et le chemin Fraser sont sous haute surveillance. 

Quant au secteur Gatineau, les zones à risque sont la rue Cartier, la rue Jacques-Cartier Est, le boulevard Hurtubise ainsi que le secteur des rues Riviera et Glaude. Toute la zone comprise entre le boulevard de la Gappe et les rues Saint-Louis et René est également à risque. 

Plus à l’est, dans le secteur Masson-Angers, les environs de la rue du Ruisseau s’ajoutent au chemin du Fer-à-Cheval. 

À noter, trois nouveaux sites de distribution de sacs de sable, de sable en vrac et de sacs vides, aménagés vendredi en fin de journée, se sont ajoutés à la liste. Il s’agit du parc du Tourbillon (secteur Aylmer), du parc de Lucerne (secteur Gatineau) et de l’intersection des rues du Ruisseau et Lasalle (secteur Masson-Angers). Le site initialement aménagé à l’intersection de la rue Campeau et du boulevard Hurtubise, dans le secteur Gatineau, a été déplacé plus à l’ouest, au parc Racicot (rue Sabourin).

En l’espace de 48 heures, la Ville de Gatineau indique avoir procédé à la distribution de 93 000 sacs de sable et 130 000 sacs vides aux sept points de distribution sur le territoire. Elle en profite pour rappeler aux résidents concernés qu’on souhaite qu’ils s’approvisionnent de sacs de sable « de façon graduelle » afin que leurs voisins puissent aussi s’approvisionner. De cette façon, l’ensemble des gens pourront commencer à monter leur digue en prévision de la fin de semaine.

Après trois tronçons du chemin du Fer-à-Cheval jeudi, les cols bleus ont procédé vendredi à l’enrochement de deux tronçons sur le boulevard Hurtubise, en plus d’un autre sur la rue Campeau. 

Les pompiers du Service de sécurité incendie poursuivent quant à eux leurs visites à domicile dans les zones à risque pour faire des rappels de sécurité aux citoyens.