Des travaux de réfection d'infrastructures jugés moins urgents pourraient devoir être remis à plus tard par la Ville de Gatineau afin de prioriser la remise en état de certains sites stratégiques pour le 150e anniversaire de la Confédération canadienne qui ont été abîmés par les inondations destructrices des dernières semaines.

Les sites importants pour le 150e parmi les priorités

Des travaux de réfection d'infrastructures jugés moins urgents pourraient devoir être remis à plus tard par la Ville de Gatineau afin de prioriser la remise en état de certains sites stratégiques pour le 150e anniversaire de la Confédération canadienne qui ont été abîmés par les inondations destructrices des dernières semaines.
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a confirmé au Droit, lundi, que les services de base aux citoyens inondés demeurent la grande priorité de la Ville, mais que des sites inondés comme la rue Jacques-Cartier feront l'objet d'une attention toute particulière des services municipaux en prévision des festivités du 150e.
Le maire n'était toutefois pas en mesure, lundi, de confirmer si la rue Jacques-Cartier allait être nettoyée et réparée à temps pour que Gatineau invite les touristes à s'y rendre cet été. 
« On va évidemment s'occuper de notre monde avant tout, mais nous allons probablement repousser des travaux moins urgents pour faire en priorité les travaux sur les sites importants dans le cadre du 150e, a-t-il affirmé. Nous devons encore évaluer l'état de nos infrastructures qui ont été inondées, certains travaux urgents seront obligatoires, mais entre faire des travaux qui pourraient encore attendre un an et faire des travaux pour mieux accueillir le monde pour le 150e, on va choisir ces derniers. »
M. Pedneaud-Jobin rappelle que les festivités de 2017 sont une occasion unique pour faire parler de Gatineau. Des centaines de milliers de touristes sont attendus dans la région de la capitale nationale au cours des prochains mois et Gatineau fera tout ce qui est possible pour bien accueillir ces visiteurs.
« Le 150e sera une priorité parce que c'est une façon de faire parler de nous, mais c'est aussi devenu une manière de mettre du baume sur nos plaies, dit-il. Ce sera une fête importante pour notre développement économique. »
Mosaïcanada
L'eau de la rivière des Outaouais a aussi dangereusement monté dans le parc Jacques-Cartier où les préparatifs en prévision de l'exposition Mosaïcanada sont amorcés. Une partie du parc a été inondée, mais cela n'a pas occasionné de retard dans les travaux d'aménagement, a confirmé le porte-parole de MosaïCanada, Patrick Doyon. 
« Une partie du secteur où doit être installée l'oeuvre de Shanghaï a été inondée, mais les travailleurs ont pu concentrer leurs efforts à d'autres endroits en attendant que l'eau baisse », a-t-il précisé.