La réglementation sur le stationnement des véhicules récréatifs fait les manchettes depuis plusieurs mois à Gatineau.

Les propriétaires de VR se font entendre

Si les citoyens qui s'opposent à la présence de véhicules récréatifs (VR) dans les rues de quartier se sont fait entendre le 12 mai lors d'une séance du conseil municipal, les propriétaires gatinois de VR ont répliqué jeudi soir à l'assemblée publique de consultation qui portait sur ce débat.
Il s'agissait de la deuxième étape du processus d'adoption du règlement sur le stationnement des VR à Gatineau. Le 12 mai, les élus gatinois ont adopté une résolution qui empêche le stationnement des VR dans la rue, mais qui permet de laisser un véhicule récréatif sur le terrain d'une résidence, à condition que celui-ci se trouve à trois mètres de la rue.
Ceux qui sont insatisfaits de cette décision ont fait valoir leurs arguments, jeudi soir. Le président du Comité consultatif d'urbanisme (CCU), Richard Bégin, estime que plusieurs de ces commentaires ont permis de démontrer que la réglementation devra être revue.
«Je ne pensais pas que la même réglementation d'un bout à l'autre de la ville, ça pouvait marcher. Je pense que la preuve est faite.»
«C'est un peu malheureux cette histoire-là. [...] Dans la pratique, il y avait une tolérance. Mais dans une société, il y a toujours des gens qui abusent. C'est ces abus qui ont mené à la réglementation», ajoute M. Bégin.
Le président du CCU doit faire rapport au conseil municipal des commentaires recueillis lors de la rencontre de mardi prochain. Les élus pourraient alors décider de revoir le projet de règlement. S'ils vont de l'avant, les Gatinois auront jusqu'au 25 juin pour demander l'ouverture d'une procédure d'enregistrement, sans quoi, le règlement serait officiellement adopté par le conseil municipal, le 7 juillet.