Lorsque la saison froide sera bien entamée, 85 patinoires extérieures seront accessibles sur l’ensemble du territoire de Gatineau.

Les premiers coups de patin

La saison des patinoires extérieures débute à Gatineau et une pléiade de surfaces glacées en plein air seront ouvertes d’ici Noël dans les différents quartiers.

Déjà, quatre d’entre elles sont accessibles au public : deux à Gatineau (parcs Saint-Gérard et Henri-Dunant), une à Aylmer (école de la Forêt), une dernière à Hull (parc Saint-Dominique). On peut y accéder tous les jours de 7 h à 22 h.

Lorsque la saison froide sera bien entamée, 85 patinoires extérieures seront accessibles sur l’ensemble du territoire de Gatineau. De ce nombre, trois patinoires, qualifiées de grand public, offrent des surfaces glacées plus vastes que les autres (Lac-Beauchamp, Maclaren et ruisseau de la Brasserie), 25 patinoires dites de proximité sont gérées par des associations ou des maisons d’enseignement et 57 sont entretenues par des entrepreneurs privés, dont les quatre léguées par les Sénateurs.

Les entrepreneurs privés ont pour mandat de rendre accessibles, autant que possible, d’ici Noël, les surfaces qu’ils entretiennent. En fait, 56 de ces 57 patinoires sont entretenues par Paysagiste Mathis de Gatineau ; seule la patinoire du ruisseau de la Brasserie est gérée par Capital Property Guardians ; le même entrepreneur qui s’occupe de la patinoire du canal Rideau.

De tout ce lot, deux patinoires sont entretenues directement par les employés de la Ville.

Missionnariat hivernal

Du côté des 25 patinoires de proximité, des citoyens modestement rémunérés par des organismes ou des comités de quartier, et parfois des employés d’institutions d’enseignement entretiennent, à leur rythme, les surfaces glacées. Contrairement aux entrepreneurs privés, aucune obligation légale les oblige à respecter un contrat ou des clauses quelconques. Les patinoires sont donc arrosées et déblayées selon les disponibilités des citoyens de service. Lorsqu’une accumulation de neige supérieure à dix centimètres se produit, la Ville ou un entrepreneur mandaté par la municipalité pourra venir donner un coup de main... et de pelle mécanique.

Au parc Henri-Dunant de la rue Mont-Royal, un citoyen de Gatineau, Stéphane Villeneuve, empoche par saison un montant forfaitaire du Club Optimiste Touraine pour entretenir la patinoire extérieure du parc. Un véritable dévouement qui relève du missionnariat : 14 à 16 heures pour bâtir la structure de la patinoire, et près de 50 heures pour les préliminaires de la surface glacée de base ; bref, 230 heures de déblayage et d’arrosage par saison pour une seule patinoire de quartier et un seul homme. 

Mais le salaire de M. Villeneuve se calcule aussi autrement : chaque après-midi, après l’école et durant les vacances des fêtes, des dizaines de jeunes envahissent la glace ; leurs cris et leurs rires retentissent dans tout le parc. 

« Pendant que je vous parle, y a au moins cinquante jeunes sur la glace. Ils ont l’air des mouches ! », raconte Stéphane Villeneuve au Droit, visiblement enchanté de son œuvre.

Stéphane Villeneuve est responsable de l’entretien de la patinoire extérieure du parc Henri-Dunant, à Gatineau. Le club Optimiste de l’endroit lui offre un montant d’argent mais le dévouement du Gatinois va bien au-delà de sa rémunération.

Pénurie de bénévoles à Ottawa

À Ottawa, 270 patinoires communautaires sont entretenues par des bénévoles et quatre patinoires réfrigérées sont gérées par la Ville. Une pénurie de bénévoles a cependant sonné le glas de trois surfaces glacées communautaires : celles des parcs Hiawatha à Gloucester et Ken Ross à Barrhaven, et celle de March Central à Kanata.

Pas évident de prendre en main une patinoire durant toute une saison. Il n’est pas rare de voir des bénévoles arroser une surface glacée en pleine nuit, très tard le soir ou très tôt le matin, par grand froid... 

Trois autres patinoires d’Ottawa ont été fermées parce qu’elles étaient sous-utilisées : celles de parcs Glandriel, Sharel et Charing. 

Enfin, la patinoire du parc Clarke Field restera fermée tout l’hiver parce qu’elle est endommagée.

L’idéal pour les citoyens est de consulter quotidiennement le site web de la Ville de Gatineau et l’onglet « Patinage sur glace extérieure », pour savoir quelles sont les patinoires ouvertes. La liste en bas de page est révisée chaque jour.

Du côté d’Ottawa, l’onglet « Patinage » du site web de la Ville révèle les horaires de chacune des patinoires.