Depuis le milieu de la semaine, plusieurs des nouveaux horodateurs installés par la Ville de Gatineau sont paralysés par le froid.

Les horodateurs de Gatineau supportent mal le froid

Les nouveaux horodateurs de la Ville de Gatineau supportent mal le froid. Depuis environ 48 heures, plusieurs appareils récemment installés dans le centre-ville n’acceptent plus les paiements des automobilistes parce qu’ils sont gelés.

La scène parlait par elle-même, vendredi matin, sur la rue Hôtel-de-Ville, alors que trois personnes étaient agglutinées autour d’un horodateur qui refusait de collaborer. 

Interpellé par Le Droit, le service des communications a d’abord affirmé ne pas être au fait de la situation pour confirmer, quelques minutes plus tard, que son système rencontrait des problèmes probablement liés au froid. « On est en mode recherche, nous n’avons pas toutes les réponses pour l’instant, mais on a ce problème depuis deux jours, a indiqué Rachel Rivard, porte-parole de la Ville. Nous sommes en communication avec la compagnie ainsi qu’avec les villes de Montréal et Val-d’Or afin de savoir si elles vivent les mêmes problèmes. »

Un agent du 3-1-1 contacté par Le Droit a confirmé que l’horodateur de la rue Hôtel-de-Ville ne fonctionnait plus depuis au moins 24 heures et que le même problème avait été rencontré à plusieurs autres endroits dans le centre-ville au cours des dernières heures. En fin de journée vendredi, une dizaine d’horodateurs n’étaient toujours pas fonctionnels.

« Les citoyens qui se stationneront à un endroit où l’horodateur ne fonctionne pas ne recevront pas de constat d’infraction, assure Mme Rivard. Dès qu’un problème survient dans le système, la division du stationnement est mise au courant et la directive est de ne pas donner de contravention. » Le conseiller du quartier, Cédric Tessier, précise que certains horodateurs n’impriment pas le reçu, alors que d’autres sont lents en raison du froid qui affecte la batterie. « C’est certain qu’il faudra régler cette situation, je m’attends à ce que ce soit fait, dit-il. Il y a des exigences au contrat que doit respecter la compagnie. » Des employés de la compagnie responsable de l’installation et de l’entretien des horodateurs seront à Gatineau, en début de semaine, pour tenter de régler le problème.

La Ville de Gatineau a dépensé un peu plus d’un million $ pour remplacer ses quelque 450 parcomètres et faire l’achat de 65 horodateurs. Le contrat a été octroyé en juin dernier à la firme J.J. MacKay de Saint-Jean-sur-Richelieu. Cette compagnie est aussi responsable de l’entretien du système d’horodateur.