Les hauts et les bas de l’étude du budget gatinois

Plusieurs élus sortaient déçus, voire frustrés de l’étude du budget depuis quelques années à Gatineau. Certains voyaient l’exercice fait en public surtout comme une activité pédagogique pour laquelle tout était pratiquement décidé à l’avance. La volonté de modifier les façons de faire était très claire la dernière fois.

Le président du comité exécutif, Cédric Tessier, admet qu’il devenait difficile de manœuvrer pour les élus qui souhaitaient apporter des modifications au budget. « On a fait une première tentative pour changer ça l’an passé, mais c’était un peu garroché, reconnaît-il. La nouvelle gouvernance a depuis été adoptée et des lignes directrices ont été données au comité exécutif pour la préparation du budget 2020. On aura pour la première fois vraiment une nouvelle façon de préparer le budget. »

De manière coordonnée, tous les élus qui le souhaitaient pouvaient faire des demandes budgétaires. Ces derniers ont été rencontrés par le comité exécutif et l’administration en mai dernier. « Les élus étaient très bien préparés, ils avaient fait leurs devoirs et c’était ça l’objectif, éviter les lapins sortis du chapeau en novembre, avoir des demandes préparées qui avaient fait l’objet d’une analyse à l’avance, rappelle M. Tessier. Quelqu’un qui arrivera avec une demande en novembre […] pourra toujours faire adopter un amendement, mais s’il n’y a pas eu d’analyse des services, ça va être pas mal plus difficile rendu là. »

M. Tessier prévient que le comité a reçu pour « des dizaines de millions de dollars » de demandes. « C’est certain qu’on n’aura pas les moyens de répondre à tout ça en 2020 et les élus comprennent ça, dit-il. Il y a des demandes qui seront intégrées à notre planification à long terme. »

Voici un résumé des demandes des élus colligées par Le Droit.

Audrey Bureau

Elle demande l’implantation d’un mécanisme de philanthropie, que le conseil réserve le financement pour le plan directeur du parc des Cèdres et l’implantation d’une surtaxe pour les terrains industriels et commerciaux contaminés.

Gilles Chagnon

Il demande à ce que le conseil amorce la planification et trouve le financement pour un écocentre dans le secteur Aylmer

Mike Duggan

Il demande que le conseil réserve les sommes pour la réalisation de trois trottoirs manquants dans son quartier

Maude Marquis-Bissonnette

Elle demande du financement pour la phase II du parc Central, d’évaluer la possibilité d’y construire une piscine et un aménagement urbain permettant de relier le parc au complexe résidentiel et commercial Agora.

Jocelyn Blondin

Il n’a fait aucune demande, il n’a pas souhaité participer au processus.

Isabelle N. Miron

Elle demande le financement de deux œuvres d’art, une à l’est, l’autre à l’ouest, pour honorer des personnages importants de la région.

Louise Boudrias

Elle demande plus de financement pour la réfection des rues, des sommes pour le reboisement des sites non aménagés et une réduction de la masse salariale de la Ville.

Cédric Tessier

Il demande à ce que le conseil réserve le financement pour la création d’un organisme de consultation publique

Renée Amyot

Elle demande que des parcours d’exercice soient aménagés dans chacun des villages urbains de Gatineau

Nathalie Lemieux

Elle n’a fait aucune demande, elle n’a pas participé au processus.

Myriam Nadeau

Elle demande un plan de réfection pour les ruelles, un meilleur financement pour le comité de toponymie et le financement d’un plan d’aménagement pour les îlots laissés vacants après les inondations.

Gilles Carpentier

Il n’a pas fait de demande précise, mais il souhaite obtenir un engagement de principe du conseil pour l’urbanisation de la partie nord-est du boulevard Gréber.

Pierre Lanthier

Il demande à ce que la Ville élabore une planification pour l’entretien et le profilage des fossés.

Jean-François LeBlanc

Il a fait une demande budgétaire « grande ville », mais désire garder l’information « secrète » pour l’instant.

Jean Lessard

Il a fait des demandes pour l’aménagement et l’amélioration de deux parcs et demande l’installation de clapets à certaines surverses pour éviter des inondations et des refoulements.

Marc Carrière

Il n’avait pas en mémoire ses demandes lorsqu’il a été interpellé par Le Droit et n’a pas précisé par la suite.

Martin Lajeunesse

Il demande du financement pour l’aménagement d’un skate park dans le secteur est de la ville.

Daniel Champagne

Il n’a pas de demande particulière. Le conseil a déjà adopté comme il le demandait le réaménagement du secteur de la Cité.

Maxime Pedneaud-Jobin

Son cabinet affirme que ses demandes seront connues seulement lors de l’étude du budget en novembre.