«Il faut investir dans les infrastructures, mais il faut aussi s'occuper des gens»,  a affirmé Maxime Pedneaud-Jobin en compagnie des candidats d'Action Gatineau, Myriam Nadeau, Étienne Boulrice, Yolaine Ruel et Rida Mahmoud.

Les familles et les aînés priorisés

Des parcs et espaces verts mieux équipés et adaptés au vieillissement de la population, plus d'activités pour les aînés, des jeux d'eau encore ouverts à l'automne s'il fait chaud et plus d'accessibilité pour les cours de natation, c'est ce que promet Action Gatineau aux familles et aux aînés, deux clientèles qui se retrouvent « au coeur des priorités » de l'équipe du maire sortant Maxime Pedneaud-Jobin.
« La qualité de vie, il faut la bâtir et l'entretenir, ça ne tombe pas du ciel, a lancé M. Pedneaud-Jobin, lundi matin. On le dit, ça prend de l'équilibre. Il faut investir dans les infrastructures, mais il faut aussi s'occuper des gens. »
Dans les faits, ce sont 650 000 $ de plus, annuellement, qui seront investis dans l'amélioration des services destinés à ces deux clientèles en forte croissance à Gatineau. Cette somme de 2,6 millions $ sur quatre ans provient de l'enveloppe de 4 millions $ réservée dans le cadre financier d'Action Gatineau pour l'amélioration des services à la personne au cours du prochain mandat. Elle viendra s'ajouter aux 23,2 millions $ que Gatineau dépense déjà pour les loisirs, les sports et la vie communautaire. 
« Je suis toujours inquiète d'entendre des gens, lors du porte-à-porte, dire que les dépenses dans les loisirs c'est un gaspillage d'argent, a lancé Yolaine Ruel, l'adversaire de la conseillère sortante Louise Boudrias dans Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond. Une ville, ce n'est pas que des infrastructures et des rues. C'est d'abord des gens. En 2017, nous avons l'obligation d'adapter nos installations en fonction des nouvelles réalités comme le vieillissement de la population, l'immigration et les changements climatiques. »  
Le plan d'action proposé par Action Gatineau prévoit, entre autres, la mise en place de structures comme des parcours d'entraînement et des aires de repos spécifiquement destinés aux aînés, d'évaluer la possibilité de prolonger les heures d'ouverture des centres communautaires en période estivale, de revoir l'aménagement des parcs, particulièrement au centre-ville, pour mieux répondre aux besoins des familles et de renégocier les ententes entre la Ville est les commissions scolaires pour améliorer l'accès aux équipements des écoles. Le redéploiement des arénas communautaires qui doit être terminé en 2021 s'inscrit aussi dans ce plan.
Un plan à long terme pour les services aux personnes
Action Gatineau propose d'entreprendre, au cours d'un prochain mandat, un vaste exercice visant à déterminer les investissements à prévoir à court, moyen et long terme pour répondre adéquatement aux besoins des Gatinois en matière de services à la personne. Le même exercice avait été fait il y a quelques années pour les infrastructures. L'élaboration de ce plan financier devrait débuter en 2019 et s'étendra sur quelques années.