Les débats au conseil concernant l’aménagement de stationnements près du corridor du Rapibus seraient chose du passé avec le nouveau plan d’urbanisme.
Les débats au conseil concernant l’aménagement de stationnements près du corridor du Rapibus seraient chose du passé avec le nouveau plan d’urbanisme.

Les faits saillants du nouveau plan d'urbanisme de la Ville de Gatineau

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le Droit vous présente en rafale les éléments importants à retenir concernant le nouveau plan d'urbanisme de la Ville de Gatineau.

Stationnements et parc-o-bus

Les débats au conseil concernant l’aménagement de stationnements près du corridor du Rapibus seraient chose du passé avec le nouveau plan d’urbanisme. 

À moins de 300 mètres d’un axe majeur de transport en commun, un stationnement serait obligatoirement étagé ou sous terrain, sauf pour quelques exceptions comme un projet de logements sociaux. 

À moins de 700 mètres, le nombre de stationnements de surface autorisés sera réduit de 50 %. La Société de transport de l’Outaouais (STO) est aussi en réflexion pour que ses prochains Parcs-o-bus soient des stationnements étagés.

À LIRE AUSSI : Gatineau veut protéger ses arbres et ses milieux humides

Construire en hauteur pour densifier des quartiers existants

Projets d’envergure

Plusieurs terrains vagues de Gatineau qui ne pouvaient être développés le pourront avec l’entrée en vigueur du nouveau plan d’urbanisme. 

Cela donnera lieu à des projets immobiliers d’envergure que caressent certains promoteurs. Le nouveau plan d’urbanisme forcera ces promoteurs à faire de ces projets des écoquartiers. 

Les trames de rues seront aussi obligatoirement en grille afin de favoriser les transports actifs. 

Le plan dictera aussi divers critères architecturaux comme l’utilisation du bois et la préservation des paysages. 

Grands ensembles commerciaux

Le nouveau plan d’urbanisme permettra d’ajouter un usage résidentiel aux grands ensembles commerciaux comme les Smart centers

Plusieurs propriétaires de ces secteurs commerciaux attendraient cette autorisation depuis longtemps à Gatineau. 

La Ville souhaitera toutefois que ceux qui ajouteront des immeubles résidentiels dans les stationnements de ces ensembles commerciaux construisent de véritables milieux de vie et pas uniquement des logements en plein milieu d’un stationnement.