Le programme du conseil des élus gatinois sera rendu public le 17 avril prochain.

Les élus se sont entendus sur le programme du conseil

Les élus gatinois se sont entendus, vendredi dernier, lors d’une session de travail à huis clos, sur le programme qui rythmera le mandat du conseil municipal pour les quatre prochaines années. Le Droit a appris que ce programme du conseil renferme six grandes orientations et un certain nombre d’engagements plus spécifiques qui seront rendus publics lors de la séance du conseil municipal d’avril prochain.

« C’est une excellente nouvelle, a lancé le président du conseil, Daniel Champagne. Le conseil a été unanime et les élus sont tous très emballés par le contenu du programme. Nous nous sommes donné des orientations claires qui permettront aux gens de bien saisir quel type de conseil nous formons et quelle est notre vision. »

M. Champagne explique que chaque grande orientation a fait l’objet d’un vote indicatif, tout comme le programme dans son ensemble. « Cette séance de travail a été l’une des meilleures que nous avons eue depuis le début du mandat, note-t-il. Il y a eu plusieurs débats, mais jamais je n’ai senti qu’il y avait une polarisation Action Gatineau contre indépendants, ou le contraire. Il y a eu des débats entre membres d’Action Gatineau, comme il y en a eu entre indépendants. J’ai moi-même eu tout un débat avec Gilles Carpentier. Je peux dire que le principe d’un parti politique contre des indépendants est de plus en plus évacué au sein du conseil. »

Comme le travail s’est fait à huis clos, les élus ne sont pas en droit d’en divulguer les détails avant la présentation publique prévue lors du conseil municipal du 17 avril prochain. « Les collègues auront alors la possibilité de s’exprimer sur chacune des orientations, précise M. Champagne. Les élus pourront alors préciser quels sont les compromis qu’ils ont faits et pourquoi ils ont accepté de les faire. »

Transport et économie
Deux grands éléments devraient marquer le présent mandat et le nouveau programme du conseil le reflète bien, estime M. Champagne. « Il est très clair que toute la question du transport en commun sera au cœur de nos décisions d’ici la fin du mandat, dit-il. Ce sera probablement le grand point marquant de ce conseil-là. »

Le développement économique de la Ville « dans le respect du schéma d’aménagement, sans se refuser des exceptions » devrait aussi retenir passablement d’attention. « Nous voulons aussi diversifier nos sources de revenus, ajoute le président du conseil. C’est très clair pour les élus qu’il y a une volonté d’optimiser nos dépenses dans le but de nous retrouver dans une situation où il sera possible de limiter la hausse de la taxe foncière. » La vitesse dans les quartiers, les questions environnementales, la gestion des déchets et la reconnaissance de quartiers patrimoniaux sont aussi au nombre des sujets qui se retrouveront dans le nouveau programme du conseil.

M. Champagne a rappelé que le programme d’Action Gatineau et du maire Maxime Pedneaud-Jobin a été le point de départ utilisé pour en arriver à un programme du conseil. « Gilles Carpentier et moi avons aussi fait tout un travail pour colliger les engagements des élus indépendants afin qu’on puisse les retrouver dans nos orientations. Ce programme du conseil sera moins détaillé que celui du dernier mandat. On ne voulait pas trop aller dans les détails du comment. On souhaitait se donner une vision plus large qui nous permette d’aligner nos actions avec nos grandes orientations. »