Le conseil municipal s'interroge sur l'importance d'un écocentre dans le secteur Aylmer.

Les écocentres de Gatineau sous la loupe

Gatineau reverra de fond en comble l’offre d’écocentre sur son territoire en 2019 et analysera la pertinence d’en aménager un troisième dans le secteur Aylmer pour desservir la population grandissante de l’ouest de la ville.

L’idée de construire un nouvel écocentre pour recevoir les encombrants des citoyens vient du conseiller Gilles Chagnon. Selon lui, l’accroissement de la population dans le secteur Aylmer et les nouvelles exigences du plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) sont deux éléments qui rendent nécessaire l’ajout de ce service dans l’ouest. Le caucus des élus d’Aylmer fait d’ailleurs front commun au conseil dans ce dossier.

La directrice générale de la Ville, Marie-Hélène Lajoie, a confirmé, mardi, lors du caucus préparatoire au conseil municipal, que l’administration allait se pencher sur la question et pondre une « analyse approfondie » sur l’ensemble du territoire d’ici l’étude du budget 2020. « L’objectif ultime sera de voir s’il y a un besoin dans le secteur Aylmer, mais pour y arriver il nous faudra analyser l’ensemble de nos opérations », a-t-elle indiqué.

La construction d’un troisième écocentre n’a toutefois pas été prévue au nouveau PGMR. Le financement pour le construire n’a donc pas été réservé. C’est pourquoi le dossier devra revenir à la table du conseil lors de l’étude du budget 2020.

Plus tôt ce printemps, la directrice du service de l’environnement, Chantal Marcotte, précisait que l’achalandage des deux écocentres et le tonnage de déchet qui y a été déversé ont plus que doublé depuis que le service est devenu complètement gratuit en janvier 2017.