Les projets comme Destination Gatineau font beaucoup jaser les candidats à la mairie.

Les discussions sur Destination Gatineau s'annoncent houleuses

Projet phare de l'administration de l'ancien maire Marc Bureau, Destination Gatineau sera au coeur des débats cette semaine à la Maison du citoyen.
Le promoteur de Destination Gatineau, Claude Hamelin, et un de ses plus fermes partisans à la table du conseil, Maxime Tremblay, doivent faire une présentation du projet de revitalisation des berges de 130 millions à l'ensemble du conseil ce matin.
La présentation fera état des modifications du projet depuis les consultations publiques conduites il y a un an. Un plan d'affaire sera aussi proposé.
« Les (conseillers) vont avoir la chance de poser leurs questions, j'espère qu'il y en aura beaucoup, affirme la conseillère Louise Boudrias, favorable au projet, rappelant l'importance d'obtenir un large appui à la table du conseil. C'est un projet important pour la ville. »
Les débats risquent d'être corsés. Les investissements prévus sont majeurs. De nombreux projets d'investissements sont dans les cartons. Destination Gatineau n'est qu'un morceau du casse-tête.
À un mois du premier lac-à-l'épaule du présent conseil, le dossier fera encore couler beaucoup d'encre.
M. Pedneaud-Jobin s'est identifié parmi les opposants du projet en campagne électoral, mais a spécifié en décembre dernier qu'il respecterait la volonté du conseil de poursuivre le chantier si tel est son souhait.
« La présentation a comme objectif de présenter où en est Destination Gatineau, et l'objectif est qu'on se branche dans les mois qui viennent, notamment au lac-à-l'épaule, sur les priorités d'investissements au centre-ville, et là Destination Gatineau sera un des projets analysés », a commenté le maire, hier.