Le coût des travaux de modernisation de l’usine de traitement des eaux dans le secteur Hull ont explosé. La facture dépassera les 58 millions.

Les coûts explosent à l’usine de traitement des eaux de Hull

La Ville de Gatineau doit faire face à d’importantes augmentations de coûts pour les travaux de modernisation de son usine d’eau potable du secteur Hull. Le comité exécutif a autorisé, mercredi, un troisième ajustement faisant passer la facture à 3,83 millions $ seulement pour les services professionnels. Le contrat signé avec la firme Dessau en 2013 pour les services d’ingénieurs et de surveillance des travaux était de 1,43 million $.

Il n’y a toutefois pas que pour les services professionnels que le prix établi en 2013 ne tient plus. L’estimation de 28,6 millions $ faite il y a cinq ans pour ce chantier de modernisation s’est avérée complètement erronée. La facture des travaux devant se terminer en 2019 atteindra finalement 58,4 millions $.

L’administration explique qu’une augmentation de l’échéancier des travaux et le temps supplémentaire requis en surveillance des travaux de bureau et de surveillance directement sur le chantier qui en découlent ont fait grimper considérablement la facture.

Les contraintes liées aux saisons forcent aussi l’entrepreneur à faire des travaux de soir et de nuit pendant une période de sept mois, ce qui implique l’embauche d’une ressource professionnelle supplémentaire qui n’avait pas été prévue.

Les imprévus rencontrés lors des travaux sur la structure du bâtiment et l’urgence avec laquelle ils devaient être réglés afin de ne pas nuire à la production d’eau potable forcent aussi la Ville à piger un peu plus creux dans son budget pour mener à terme ce chantier.

Le président du comité exécutif, Gilles Carpentier, a expliqué qu’il est habituel lors de travaux complexes de cette envergure de faire face à des dépassements de coûts. Il reconnaît que des augmentations de l’ordre de celles du chantier de l’usine de production d’eau du secteur Hull sont toutefois inhabituelles.

« Les ordres de changements sont normalement liés à des conditions de sites, à des surprises que nous n’avions pas prévues et à des erreurs faites par les consultants, a rappelé M. Carpentier.

L’augmentation de la facture pourra, en partie, être assumée par le budget de contingence qui avait été réservé comme c’est la coutume en cas d’imprévus. M. Carpentier a toutefois mentionné qu’il est probable que la Ville soit forcée d’aller fouiller dans ses réserves pour éponger les coûts supplémentaires.

La modernisation de l’usine de production d’eau potable du secteur Hull doit répondre aux besoins de la population du secteur pour au moins les 20 prochaines années. Les travaux se seront échelonnés sur une période de deux ans et demi et doivent être terminés en juillet 2019.