Maxime Pedneaud Jobin, maire sortant.

Les coins ronds (2)

Dans le cadre de la campagne électorale menant à l'élection municipale du 5 novembre prochain, Le Droit publiera régulièrement la rubrique « Les coins ronds » qui permettra de revenir sur certaines affirmations ou engagements lancés par les différents candidats à la mairie et aux postes de conseillers de la Ville de Gatineau. Cette semaine, l'attention s'est particulièrement portée sur quelques-uns des premiers engagements de la campagne.
L'affirmation
Le tout dernier paragraphe du cadre financier d'Action Gatineau renferme une information importante qui évoque la possibilité d'endetter davantage les Gatinois. « Nous souhaitons maintenir le service de la dette à un niveau inférieur à 15 % », stipule le cadre financier. L'enjeu nécessitait plus de détails. 
La vérification
Le service de la dette qui était de 563,8 millions $ cette année représente actuellement 11 % des dépenses budgétaires à Gatineau, soit 63,5 millions $. Cette dépense est à la baisse depuis trois ans. Augmenter les remboursements sur la dette à 15 % du budget offrirait une marge de manoeuvre colossale de 310 millions $ au conseil, mais nécessiterait une augmentation de 23 millions $ annuellement pour rembourser la dette, selon le calcul fait pour Le Droit par le service des finances de la Ville. Le cadre financier d'Action Gatineau ne le chiffre pas, mais l'équipe du maire sortant précise que l'intention du parti est en réalité d'emprunter 15 millions $ sur quatre ans, notamment pour améliorer la qualité de vie dans les quartiers. Cela nécessitera une augmentation du service de la dette de 1,2 million $ par année au bout de quatre ans. Le remboursement de la dette doit représenter 11,2 % du budget annuel à la fin du prochain mandat. 
L'affirmation
Le conseiller indépendant et candidat dans Deschênes, Mike Duggan, propose l'aménagement d'au moins une voie supplémentaire dédiée au transport en commun sur le boulevard des Allumettières. « Le besoin dans l'ouest est maintenant, on ne peut plus niaiser avec de grandes annonces, il faut se mettre au travail maintenant », a-t-il lancé sur les ondes du 104,7 FM. 
La vérification
La conception et la planification de ce projet dont les origines remontent à près de 50 ans ont toujours prévu un lien routier à quatre voies. Au moment de la construction, la Société de transport de l'Outaouais (STO) avait demandé l'ajout d'une voie réservée, mais le sous-ministre des Transports avait refusé. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) avait pris l'engagement clair auprès des riverains du boulevard qu'il n'y aurait pas d'élargissement de cette artère dans le futur. Le Droit a tenté de savoir auprès du ministère, jeudi, si le corridor pouvait accueillir à tout le moins une cinquième voie, mais le MTQ a refusé de répondre, notamment en raison de l'étude de la STO sur le lien rapide vers l'ouest qui doit éventuellement être rendue publique. Si la STO et le MTQ devaient décider d'ajouter une voie réservée sur le boulevard des Allumettières, ce n'est pas demain la veille qu'elle serait inaugurée. C'est tout le boulevard qui devrait être reconfiguré. 
Syvlie Goneau, candidate à la mairie.
L'affirmation
La candidate à la mairie, Sylvie Goneau, a présenté, cette semaine, ses premiers engagements dans le cadre de la présente campagne. « Le payeur de taxes peut s'attendre à ce que les augmentations de taxes soient limitées au taux d'inflation », a-t-elle lancé. Elle n'a toutefois pas été en mesure de chiffrer ce que cela pourrait représenter pour les contribuables gatinois. « Ce sera le taux d'inflation officiel annualisé affiché par la Banque du Canada », a-t-elle dit.
La vérification
Le Droit s'est donc tourné vers la Banque du Canada afin de pouvoir éclairer les électeurs sur cet engagement phare de la campagne de Sylvie Goneau. La Banque du Canada explique que ses prévisions sur l'inflation s'arrêtent à 2019 et sont mises à jour quatre fois par année. En juillet dernier, la Banque du Canada prévoyait une hausse de l'inflation de 1,6 % pour 2017, de 1,8 % pour 2018 et de 2,1 % pour 2019. L'objectif de la Banque est de maintenir une augmentation de l'inflation entre 1 % et 3 % par année, en ayant pour cible 2 %. L'augmentation du taux directeur est l'un des outils pour contrôler la hausse de l'inflation. Ce taux a été augmenté à deux reprises au cours des derniers mois
L'affirmation
Sylvie Goneau entend dénicher des économies un peu partout dans l'administration municipale. Elle s'engage notamment à « éliminer la bureaucratie administrative au niveau de l'urbanisme ».
La vérification
Le service de l'urbanisme a fait l'objet d'une vaste réforme au cours du dernier mandat. Plus de 50 employés ont été appelés à changer de poste. Le service de l'urbanisme précise que 2974 permis de construire ont été délivrés jusqu'à maintenant cette année, c'est 200 de plus que pour toute l'année 2016. Du nombre, 239 demandes de permis sont hors délais. L'urbanisme précise aussi que 4864 logements ont déjà été approuvés, mais que la Ville n'a toujours pas reçu les demandes de permis de construction qui y sont liées. Trois règlements omnibus qui touchent des centaines d'éléments réglementaires relatifs aux entreprises et aux résidents ont été modifiés depuis un an afin de simplifier et accélérer le travail de l'urbanisme.