La conseillère du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, s’était engagée en campagne électorale à mener une consultation citoyenne sur l’avenir de ce secteur.

Les citoyens invités à repenser le SmartCentre du Plateau

Le concept commercial des SmartCentres montre des signes d’affaiblissement dans le Plateau. Selon plusieurs, la formule a fait son temps et doit être transformée. La vente par First Capital, il y a un an, d’un terrain commercial à la firme Réseau Sélection qui se spécialise dans la construction et la gestion d’immeubles pour retraités laisse entrevoir que la demande pour des espaces commerciaux s’étiole. L’heure est à repenser le développement de cet immense espace commercial et les citoyens sont invités à faire connaître leurs idées.

La conseillère du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, a lancé, lundi, une démarche de consultation sur l’avenir de ce secteur qui culminera avec un « atelier de cocréation » le 30 mars prochain où sont attendus les propriétaires des terrains, les commerçants, les développeurs et les citoyens. La conseillère rappelle que tout l’espace occupé par le méga centre commercial est identifié comme une zone de requalification dans le schéma d’aménagement de la Ville de Gatineau.

« C’est avant-gardiste ce qu’on va faire, lance-t-elle. On va développer une vision et on va ensuite pouvoir travailler à l’intégrer directement dans notre nouvelle réglementation. Les promoteurs vont éventuellement demander des changements réglementaires pour développer ce secteur. C’est une occasion d’avoir une vision globale de cet espace qui reflète les besoins des citoyens. Il y a aussi un grand intérêt pour les promoteurs à être présents. Nous devrons quand même faire des changements réglementaires d’ici deux ans et ils devront s’y conformer. C’est une occasion pour eux d’être partie prenante de la réflexion. »

Mme Marquis-Bissonnette affirme que les citoyens de son quartier sont nombreux à soulever des enjeux de sécurité, de transport actif, de verdissement, d’accessibilité, d’offre commerciale dans cette zone. Elle s’était engagée, en campagne électorale, à mener une consultation citoyenne sur l’avenir de ce secteur. En attendant l’exercice du 30 mars, une consultation en ligne est organisée par la firme d’urbanisme l’Arpent.

Le SmartCentre du Plateau n’est pas le seul où un questionnement devra avoir lieu. Mme Marquis-Bissonnette souhaite que la réflexion qui sera faite dans son quartier permette d’influencer le redéveloppement des autres zones commerciales du même type ailleurs à Gatineau.