Cinq cent soixante-quinze boîtes ont été préparées à la Maison du citoyen.

Les boîtes sont prêtes

Cinq cent soixante-quinze boîtes blanches sont déjà bien installées à la Maison du citoyen en prévision de leur départ vers l’un ou l’autre des bureaux de vote, où transiteront pas moins de 630 000 bulletins de vote.

En date du 4 octobre dernier, Gatineau comptait déjà 196 132 électeurs habiles à voter, une hausse d’un peu plus de 7000 par rapport à l’élection municipale de 2013, lors de laquelle le taux de participation avait été de 41,86 %. La présidente d’élection de la Ville de Gatineau, Me Suzanne Ouellet, a souligné lundi que le nombre de personnes habiles à voter devrait s’accroître dans les prochains jours, lorsque la révision de la liste électorale sera terminée. Quatre commissions de révision offrent, jusqu’à vendredi, un total de 58 heures d’ouverture pour les citoyens qui souhaitent s’inscrire à la liste électorale, faire radier leur nom ou encore effectuer des modifications à leur inscription.

Gatineau doit embaucher environ 2000 personnes sur une base contractuelle et leur offrir la formation nécessaire au bon déroulement de l’élection. Le processus d’embauche est d’ailleurs toujours en cours.

« C’est un travail de sprinter, estime la responsable du bureau d’élection à Gatineau, Michelle Waters. [...] On travaille sur une courte période, mais très intensément. »

Il est par ailleurs fréquent que des pépins surviennent en cours de route, confie Mme Waters en donnant l’exemple de « gens qui abandonnent à la dernière minute » ou des boîtes de scrutin égarées.

Les électeurs auront quant à eux plus de choix qu’il y a quatre ans lorsqu’ils se présenteront aux urnes. Il y avait 50 candidats enregistrés au dernier scrutin ; ils sont maintenant 52 à briguer les suffrages, soit cinq à la mairie et 47 pour l’un des 18 postes de conseiller municipal.

Outre la journée du 5 novembre, Gatineau tiendra une journée de vote par anticipation, le 29 octobre, de même que quatre jours de vote au bureau du président d’élection, les 27, 30 et 31 octobre et le 1er novembre.

Dans le cas du vote par anticipation, « on se rend compte depuis 2009 que c’est une journée qui devient un vote populaire auprès des électeurs », a mentionné Me Ouellet, de sorte qu’il y aura deux endroits par district où les gens pourront se présenter afin d’y participer.

Le budget alloué à toute cette opération démocratique à Gatineau s’élève à 2,3 millions $.