«En plus de favoriser nos exportations, l'accord engendrera des investissements chez nouss», se réjouit le président de la CCG, Antoine Normand.

L'énergie verte, une nouvelle signature pour Gatineau?

Le secteur de l'énergie verte serait-il en voie de devenir la nouvelle signature du centre-ville de Gatineau, au même titre que l'industrie des jeux vidéos l'est pour Montréal? Le président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), Antoine Normand, se permet de rêver.
«Comme dans n'importe quel domaine, les leaders dans un secteur agissent comme des aimants, a-t-il affirmé. Énergie renouvelable Brookfield est un leader mondial dans le domaine des énergies vertes. Que cette multinationale s'installe dans notre centre-ville est un atout important. Il faut être capable de capitaliser là-dessus.»
L'économie verte est dans l'air du temps. Le gouvernement, à Québec, ne cesse de répéter que l'énergie verte et l'électrification des transports est une des clés de la relance de l'économie québécoise. Si au Québec, le dossier de la charte retient presque toute l'attention, à l'étranger, la première ministre, Pauline Marois, ne manque pas une tribune pour parler du rôle que veut jouer le Québec dans cette nouvelle économie.
Gatineau pourrait se retrouver exactement à la bonne place, au bon moment. Deux sources dignes de confiance ont indiqué au Droit que d'importantes discussions étaient en cours avec une autre multinationale dans le domaine de l'énergie verte afin qu'elle s'installe dans le centre-ville de Gatineau.
Selon nos informations, cette compagnie tenterait actuellement d'obtenir un important contrat en Ontario. Si les choses devaient bien tourner pour cette multinationale, elle créerait une nouvelle division. La haute direction de l'entreprise considérerait très sérieusement de s'installer dans le centre-ville de Gatineau.
Retombées économiques
Le président de la Chambre de commerce rappelle que Brookfield amènera des retombées économiques directes et indirectes considérables dans le centre-ville de Gatineau. «Ça va attirer une clientèle différente, dit-il. Brookfield a des clients en Ontario et partout dans le monde qui devront se déplacer pour faire des affaires avec elle. C'est exactement le genre d'entreprise qu'on veut attirer dans un centre-ville, une compagnie qui attire de l'argent de l'extérieur, de l'argent frais.»
La porte-parole d'Énergie renouvelable Brookfield, Vanessa Pilotte, a précisé que la proximité des hôtels et des restaurants dans le centre-ville de Gatineau était un atout. «C'est important pour les gens, en voyage d'affaires, qui viennent nous voir», dit-elle. «Ce sont des gens qui vont consommer dans nos commerces, nos restaurants et nos hôtels, ajoute M. Normand. Il y aura probablement même des travailleurs de Brookfield qui viendront habiter dans le centre-ville pour se rapprocher de leur lieu de travail.»