La communauté du Vieux-Aylmer envisage un avenir respectueux de son patrimoine.

Le Vieux-Aylmer se projette dans le futur

Voué à une importante densification au cours des prochaines années, le Vieux-Aylmer sera au cœur de bien des discussions au cours des prochains mois et nombreux sont ceux qui souhaiteront un développement harmonieux, fait en respect du riche patrimoine qu’il abrite.

Alors que la Ville de Gatineau planche sur un Plan particulier d’urbanisme (PPU) spécifique pour le secteur qui doit être présenté l’hiver prochain, l’Association du patrimoine d’Aylmer convie les citoyens et les commerçants, à entamer un véritable dialogue sur la façon d’aborder le développement de ce quartier pour les 50 prochaines années.

Le dossier du 22, rue Principale est encore frais dans la mémoire de plusieurs dans le quartier et tant les citoyens que les commerçants et les promoteurs souhaitent éviter que chaque insertion dans le secteur patrimonial d’un immeuble résidentiel ou commercial tourne à la confrontation, note Isabelle Desmeules, directrice de l’Association du patrimoine d’Aylmer.

La conférence intitulée Simuler et développer le centre-ville historique d’Aylmer de concert avec la préservation patrimoniale qui se tiendra le 15 août, à 19 h, au Centre culturel du Vieux-Aylmer se veut une première occasion de rassembler tous les intervenants concernés par l’avenir du quartier.

« Il faut s’assurer que la densification attendue dans les prochaines années prenne en considération notre patrimoine, insiste Mme Desmeules. Il faut un processus d’insertion qui soit logique et qui permettra à tous d’avoir leur mot à dire. Les enjeux patrimoniaux sont parfois mal compris quand vient le temps de parler de développement économique. Pourtant, le patrimoine est un outil et un vecteur précieux de développement économique. »


«  Le patrimoine sera le vecteur du quartier. Ce sera un endroit où il y a beaucoup d’ambiance.  »
Audrey Bureau

La conseillère Audrey Bureau qui a accepté le poste de présidente d’honneur de cette soirée rappelle que le schéma d’aménagement prévoit une densification importante axée sur le transport collectif dans le quartier. « Aylmer voudra miser sur son patrimoine et son secteur commercial, dit-elle. Ça deviendra une destination de choix caractérisée par une vitalité commerciale. Le patrimoine sera le vecteur du quartier. Ce sera un endroit où il y a beaucoup d’ambiance, où le caractère artistique prendra encore plus de place et où il y aura toujours quelque chose à faire. »

Mme Bureau ajoute que le PPU qui doit être dévoilé cet hiver dans le cadre de l’exercice de concordance qu’oblige le nouveau schéma d’aménagement devra prévoir des incitatifs pour encourager les propriétaires à restaurer leurs immeubles patrimoniaux. « Il faut encourager les gens à se servir du patrimoine pour améliorer la mixité commerciale et résidentielle, dit-elle. Le PPU sera une boîte à outils qui nous permettra de dessiner le Vieux-Aylmer du futur. »