La courtoisie des chauffeurs d’autobus est encore au premier rang des éléments les plus satisfaisants pour les clients de la STO.

Le taux de satisfaction de la clientèle grimpe à la STO

Le taux de satisfaction générale de la clientèle de la Société de transport de l’Outaouais (STO) à l’endroit de leur transporteur public a enregistré une hausse dans tous les quartiers de la ville de Gatineau en 2018, indique un sondage mené en décembre dernier et rendu public lundi.

Le pourcentage de clients satisfaits de la qualité des services du transporteur public dans la ville s’est élevé à 72 % en 2018 alors qu’il s’établissait à 65 % en 2017. 

Le coup de sonde mené par la firme BIP Recherche a été effectué par téléphone entre le 2 et le 20 décembre 2018 auprès de 1002 Gatinois ayant effectué au moins quatre déplacements en autobus sur le réseau de la STO le mois précédent. La fréquence des passages des autobus, la ponctualité à l’arrêt, le temps de déplacement, les outils d’information disponibles et la courtoisie des chauffeurs sont les variables qui ont été mesurées.

D’ailleurs, la courtoisie des chauffeurs d’autobus était encore l’année dernière au premier rang des éléments les plus satisfaisants pour la clientèle, qui lui a accordé un taux de satisfaction de 88 %.

« Il s’agit de la plus haute note du sondage, a souligné le directeur général de la STO, Marc Rousseau. La STO est particulièrement très fière de ce résultat. Rappelons que les chauffeurs d’autobus sont les ambassadeurs de la STO. »

Plateau

Le secteur du Plateau est l’endroit où l’utilisation de l’autobus est la plus répandue. Les usagers du district donnent le plus haut taux de satisfaction générale avec 78 %, une hausse de 12 points par rapport à 2017. La présidente de la STO, Myriam Nadeau, attribue la croissance de l’appréciation des gens du Plateau à la révision de l’offre de service qui a eu, dit-elle, des retombées positives.

La présidente de la STO, Myriam Nadeau

À l’opposé, c’est à Aylmer (hors Plateau) où le score de satisfaction générale est le plus bas avec 64 %. Bien que cette proportion soit en hausse en 2018 après une baisse en 2017, les autorités de la STO sont conscientes qu’il y a encore du travail à faire dans l’ouest de la ville. Notamment, c’est la clientèle de ce secteur qui donne la note la plus faible au chapitre de la fréquence des passages, soit un taux de satisfaction de 44 %.

« À l’est, avoir un réseau structurant, ça porte des fruits très importants. On l’a vu avec le bilan de cinq ans du Rapibus. C’est pour ça que l’on comprend la demande et le besoin pour qu’à l’ouest on se donne aussi un système structurant », a reconnu Mme Nadeau.

Hausse de l’achalandage

Le transporteur public se dit aussi rassuré de constater que malgré les fortes hausses d’achalandage et les surcharges sur certains trajets, 25 % des clients jugent que la qualité des déplacements s’est améliorée depuis 2017 alors que 13 % affirment qu’elle s’est détériorée.

Rappelons que la STO a enregistré une hausse de son achalandage de 6,5 % en 2018 basée sur les ventes de titres de transport. 

Le sondage a aussi révélé que les usagers interrogés ont indiqué avoir fait en moyenne 33 déplacements en novembre 2018 comparativement à 27, en 2017 et en 2016. La STO se donne comme mission en 2019 de « continuer à offrir les efforts nécessaires afin d’offrir un service fiable et efficace », a précisé M. Rousseau.