Le site de la Fonderie sera décontaminé pour faire place à l’innovation

Un conseil municipal spécial très court, mais très payant pour Gatineau s’est tenu, mardi, en début d’après-midi. La Ville vient de recevoir un montant de 10 millions $ du gouvernement du Québec pour procéder à la décontamination du site de la Fonderie afin d’en faire éventuellement une zone destinée à l’innovation et à la recherche.

Les élus ont adopté, à l’unanimité, le protocole d’entente avec le gouvernement du Québec. Ce programme du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) est arrivé un peu comme une surprise pour la Ville. Il a imposé une réaction rapide de l’administration qui n’avait que quelques jours pour soumettre un projet au gouvernement, a expliqué le maire Maxime Pedneaud-Jobin. 

Le choix du site de la Fonderie forcera la Ville à revoir quelque peu ses orientations pour ce terrain de 3,4 hectares, à la sortie de l’autoroute 50, à deux pas du ruisseau de la Brasserie et du pôle identifié comme culturel de la rue Montcalm. Gatineau avait un plan directeur qui permettait plusieurs usages différents pour le développement de l’endroit. Les élus ont quelques années devant eux pour définir avec plus de précision le projet qui devra voir le jour à cet endroit, mais une chose est aujourd’hui certaine, ce terrain ne peut plus faire l’objet d’un développement résidentiel. 

«C’est un terrain qui a énormément de potentiel, a noté le maire Pedneaud-Jobin. Il est déjà ciblé par énormément de projets. C’est un lien important entre le cœur du centre-ville et le pôle culturel. C’est près de l’université. C’est un site stratégique. […] Il y a beaucoup d’entreprises qui nous interpellent pour avoir un endroit où elles pourraient se concentrer, en haute technologie par exemple. Est-ce que c’est un endroit où on pourrait y ajouter un incubateur? Les astres semblent s’aligner pour Gatineau parce qu’on avait déjà ces discussions.»

C’est la deuxième phase du programme du MEI qui permettra de déterminer avec plus de précision de quoi l’avenir sera fait sur les terrains de la Fonderie. Québec doit préciser ce qu’il entend exactement par «innovation» au cours des prochains mois. «On se met tout de suite dans la planification d’un plan directeur du site qui devra être en lien avec une zone d’innovation, précise le maire. On a cinq ans pour dépenser cette première enveloppe. Il faut commencer par décontaminer pour s’inscrire dans la deuxième phase. On veut aller relativement rapidement pour qu’on soit prêt quand le gouvernement voudra aller de l’avant.»

Les détails des premiers travaux de décontamination seront connus dans les prochains mois.