Les derniers calculs enregistrés mardi à 17 h 30 démontrent que l'eau a baissé de 12 cm par rapport au niveau maximum atteint à la marina de Hull.

Le reste du printemps avec la rivière dans leur cour

Les chaloupes devraient perdre leurs droits dans la plupart des rues inondées de Gatineau d'ici la fin de la semaine, estime l'ingénieure en chef de la Commission de planification de la régulation de la rivière des Outaouais.
« L'eau se retire tranquillement pour l'instant, mais ça devrait s'accélérer dans les prochains jours », lance Manon Lalonde. La majorité des citoyens devraient pouvoir sortir de leur maison sans devoir mettre les deux pieds dans l'eau d'ici environ sept jours, ajoute-t-elle.
Les propriétaires riverains devront toutefois être beaucoup plus patients. Ils passeront le reste du printemps avec la rivière dans leur cour. La Commission de planification estime que la rivière ne retournera pas dans son lit avant la fin du mois de juin. 
« Il y aura de l'eau jusqu'à ces propriétés pendant encore de nombreuses semaines, précise Mme Lalonde. Ce sera plus long. »
Très peu de données
La Commission de planification de la régulation de la rivière des Outaouais reconnaît toutefois avoir très peu de données statistiques lui permettant d'estimer la durée de la décrue. « En fait, nous n'en avons pas vraiment, admet Mme Lalonde. Nous avons vécu quelque chose pour la première fois cette semaine. »
Les derniers calculs enregistrés mardi à 17 h 30 démontrent que l'eau a baissé de 12 cm par rapport au niveau maximum atteint à la marina de Hull et que le niveau devrait diminuer quotidiennement de 15 cm au cours des jours à venir. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a indiqué qu'en zones inondées, cela se traduisait par une baisse du niveau de l'eau de un à deux centimètres à l'heure.
À Maniwaki, le niveau de l'eau a baissé de 52 cm depuis la pointe atteinte dimanche. La situation devrait être stable pour les prochains jours.