Le propriétaire du 79, Fraser est soulagé

Le propriétaire de la somptueuse demeure située au 79, chemin Fraser, dans le secteur Aylmer, se sent libéré.
Un «bon stress», voire une tonne de brique, s'est «enlevé de mes épaules», affirme Patrick Molla.
«On est bien content de la décision du conseil», affirme-t-il.
M. Molla acceptera sans rechigner les conditions liées à la dérogation acceptée mardi par une majorité d'élus gatinois, qui a pour effet d'éviter la démolition de sa maison. Il devra entre autres concevoir - possiblement à ses frais - un aménagement paysager. La Ville estime que la plantation de quelques arbres adoucira le paysage. «Il est certain qu'on va faire un aménagement paysager pour que la maison soit belle et que mes voisins soient contents, dit-il. On avait prévu depuis le début un budget pour ça.»
M. Molla et ses voisins ne sont toutefois pas convaincus qu'il existe l'espace nécessaire entre les résidences pour accueillir un aménagement paysager.
«Il y a peu d'espace... mais c'est faisable, dit-il après réflexion. S'il faut que je débourse un peu pour que ce soit beau, alors on va payer. Je ne m'obstinerai pas pour une couple de milliers de piastres d'arbres.»
M. Molla indique que sa relation avec le voisinage est cordiale.
Pour «l'intérêt général»
Le conseil municipal a voté à 11 voix contre quatre pour la dérogation, mardi. Des élus ont plaidé «l'intérêt général» pour justifier leur choix d'appuyer la motion déposée par le maire.
L'option de la dérogation était la moins coûteuse, ont-ils soutenu en substance.
Déjà judiciarisé, le dossier sera bientôt porté devant les tribunaux.
Gstpierre@ledroit.com