Brigil souhaite aménager un bureau de présentation pour tous ses projets dans le bâtiment du 61, rue Laurier, devant le Musée canadien de l’histoire.

Le Musée des sports doit déménager

Le Musée des sports de Gatineau est de nouveau à la recherche d’un local pour exposer sa collection. L’organisme a appris, dans les jours suivant le vote du conseil municipal pour protéger le Quartier-du-Musée, à la fin août, que son bail avec Brigil, au 61, rue Laurier, qui se terminait le 15 septembre, n’était pas renouvelé.

« On ne faisait visiblement plus partie des plans du promoteur, indique le président du musée, Jean-Claude Trottier. Ce n’est pas un musée son projet, ce sont des tours. Il a décidé de faire autre chose à cet endroit après la réponse négative de la Ville de Gatineau. »

Le Musée des sports de Gatineau exposait ses artefacts au sous-sol de l’église Notre-Dame-de-l’Île depuis 2014. L’entreprise Brigil a approché l’organisation en 2017 pour lui offrir gratuitement le local sur la rue Laurier, juste devant le Musée canadien de l’histoire. « Nous aurons été là pendant un an, note M. Trottier. Nous avons eu plus de 2000 visiteurs cet été. C’est beaucoup pour nous. C’était l’endroit idéal. Nous avons cependant dû retirer toutes nos affaires et les entreposer ailleurs. »

Une partie des artefacts et de la documentation que possède le musée est entreposée dans un immeuble municipal, et une autre partie dans le sous-sol d’un bâtiment à Hammond, près d’Ottawa. Le Musée des sports détient une centaine de caisses de documents et près de 10 000 artefacts.

Le patron de Brigil, Gilles Desjardins, précise que l’immeuble qui abritait le Musée des sports deviendra éventuellement un bureau de présentation pour tous les projets de l’entreprise dans la région de la capitale fédérale. « Je souhaiterais aussi qu’un petit café-bistro y soit aménagé, ça peut être intéressant pour un commerçant », dit-il.

Sondage

M. Desjardins demeure persuadé que ses terrains sur la rue Laurier doivent accueillir le projet Place des peuples et un hôtel de luxe. « On sera patient, dit-il. J’ai plusieurs autres projets, je suis très occupé à Ottawa. » Son entreprise a d’ailleurs payé un sondage pour connaître l’avis de la population de Gatineau au lendemain du vote sur la protection du Quartier-du-Musée. L’homme d’affaires affirme que la population est « très en faveur» du projet de tours. Il ajoute qu’il n’a cependant pas l’intention, pour l’instant, de publier les résultats du sondage qu’il a fait mener.

Quant au Musée des sports, la recherche d’un nouveau local doit dépasser les limites de Gatineau, affirme M. Trottier. Ce dernier a approché Vision multisports Outaouais pour sonder l’intérêt de l’organisme à accueillir l’exposition dans le nouveau Guertin. La même chose sera faite auprès de l’homme d’affaires Steve Mayer qui prévoit la construction d’un centre sportif privé de 20 millions $ sur le boulevard Maloney, à Gatineau. Des rencontres sont aussi prévues avec les municipalités de Montebello et Saint-André-Avellin, précise M. Trottier.