Les activités du marché du Plateau commenceront une heure plus tôt cette année. Mais la saison prendra fin en septembre plutôt qu’en octobre.

Le marché du Plateau de retour au parc Central

Malgré la présence de deux gros chantiers à proximité du parc Central, le marché public du Plateau y sera de retour cet été et promet d’offrir une plus grande stabilité dans son offre de produits.

La conseillère municipale du district du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, annoncera lors de la réunion du conseil, ce mardi, que le projet lancé l’an dernier revivra les samedis dès le mois prochain, avec quelques changements visant à répondre aux commentaires formulés par les visiteurs et les producteurs.

Plus court et plus tôt

La saison sera d’abord un peu plus courte et s’échelonnera du 8 juin au 21 septembre. « L’an passé, c’était jusqu’au mois d’octobre, mais tout le monde avait froid et il y avait moins de producteurs et moins de gens », a indiqué au Droit Mme Marquis-Bissonnette.

Les organisateurs ayant observé une plus grande affluence en avant-midi, le marché accueillera ses visiteurs une heure plus tôt – à 9 h – et fermera aussi une heure plus tôt, à 14 h.

Avec une moyenne de 1000 visiteurs par samedi et une moyenne de 18 producteurs sur place, Mme Marquis-Bissonnette n’hésite pas à dire que la saison 2018 a été « couronnée de succès ».

Elle a donc choisi, comme l’an dernier, de puiser 25 000 $ dans son budget discrétionnaire afin que l’expérience puisse se répéter sous forme de projet pilote, le tout dans l’objectif que la Ville de Gatineau assure ensuite le financement du marché avec un protocole d’entente.

Un travail a aussi été fait auprès des producteurs afin d’assurer une meilleure stabilité dans l’offre. Même si un producteur est absent une semaine, d’autres s’occuperont de la vente de ses produits, a précisé la conseillère du Plateau. Un plus grand éventail de produits doit aussi être offert, entre autres avec la vente de fromages, l’ajout d’une deuxième boulangerie et une plus grande quantité de fruits et de légumes.

Chantiers à proximité

Contrairement à l’an dernier, les visiteurs du marché du Plateau devront passer près de deux chantiers d’envergure, soit celui de la future bibliothèque municipale et celui du projet Agora.

Maude Marquis-Bissonnette assure que l’accès aux piétons sera garanti « en tout temps », tout en reconnaissant que la présence des chantiers ne représente « pas un contexte idéal ».

La conseillère note qu’à l’heure actuelle, aucune demande spéciale n’a été faite par les promoteurs pour que des travaux soient autorisés les samedis. Le secteur sera sécurisé et un contrôle de la poussière sera aussi assuré, a-t-elle indiqué.

« C’est dommage d’être au milieu d’un chantier, sauf que les gens ont exprimé leur souhait d’avoir un marché comme ça, dit-elle. L’année prochaine, il y aura déjà une place publique, alors c’est juste pour une année que ça va se passer comme ça. »