Les portes du supermarché Adonis à Gatineau se sont ouvertes mercredi. Le 12e magasin de la chaîne qui appartient à Métro était attendu dans la région.

Le marché Adonis ouvre ses portes à Gatineau

La chaîne de supermarchés Adonis a maintenant pignon sur rue à Gatineau alors que des centaines de consommateurs curieux se sont déplacés mercredi pour l’ouverture du détaillant spécialisé en produits méditerranéens.

Il s’agit d’un 12e magasin pour la bannière de l’alimentation, surtout connue dans les régions de Montréal et de Toronto. 

Le commerce d’une superficie de 41 000 pieds carrés aménagé dans les locaux de l’ancien magasin Target, sur le boulevard Maloney Ouest, représente un investissement de huit millions $. Au total, le projet a permis la création de quelque 150 emplois. 

Les consommateurs, qui vivront « une expérience multiculturelle », affirme-t-on, pourront entre autres découvrir un grand four à pita dans lequel des pains plats typiques seront cuits quotidiennement, un comptoir-buffet de mets préparés, une vaste sélection de coupes de viandes fraîchement marinées, un grand rayon de fruits et légumes, un comptoir d’olives, de noix et d’épices ainsi qu’un comptoir de fruits de mer. On y retrouve aussi des produits d’épicerie biologiques, un comptoir de fromages et une large sélection de pâtisseries, dont les baklavas, un populaire dessert oriental. 

Le vice-président et directeur général du Groupe Adonis, Michel Cheaib, affirme qu’il était tout naturel pour l’entreprise qui est détenue par Metro de s’implanter en Outaouais.

« Il y a une communauté pour cela et on avait beaucoup de demandes en plus. On peut le constater en voyant combien de gens ont répondu à l’appel ce matin », a-t-il lancé.

Présente à l’inauguration, la conseillère du district Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, affirme que l’ouverture d’un tel commerce est une excellente nouvelle pour la vitalité économique de la ville. 

« C’est une communauté très impliquée dans les milieux où elle vient s’installer. C’est un bel ajout dans un secteur comme Pointe-Gatineau. [...] Gatineau est vraiment en train de prendre sa place et de vivre un essor au niveau de la masse socio-économique que l’on représente. Ça attire l’attention, c’est très positif », dit-elle. 

M. Cheiab affirme par ailleurs être ouvert à éventuellement faire une place aux produits de la Laiterie de l’Outaouais sur les tablettes du magasin de Gatineau.

S’avouant en mode exploration, les clients rencontrés en étaient à leur première expérience de magasinage entre les murs de cette bannière. 

« On ne connaissait pas ça. Il y a une variété de produits qu’on ne retrouve pas nécessairement dans les épiceries standards », a commenté Daniel Morin. 

De son côté, Line Ménard, qui se décrit comme une passionnée de cuisine, était l’une des premières à faire la queue avant que le magasin n’ouvre ses portes.

« C’est extraordinaire d’avoir de la nouveauté à Gatineau, parce que nous ne sommes pas gâtés normalement. Je veux acheter le plus de produits frais possible, avec tout le choix qu’on nous offre », a-t-elle indiqué. 

Vers une percée à Ottawa

Alors qu’il vient tout juste de s’installer dans le paysage commercial gatinois, le Groupe Adonis admet qu’il lorgne déjà le marché d’Ottawa. 

« Il y a certainement des plans, mais on va donner plus d’informations quand le moment sera venu. Ce sont deux villes voisines, mais il y a de la demande des deux côtés », soutient M. Cheiab. 

Première Moisson ouvre ses portes à Gatineau

Déjà présente dans des locaux de l’Université d’Ottawa, la boulangerie Première Moisson a ouvert une deuxième succursale dans la région de la capitale nationale mercredi. La chaîne a désormais pignon sur rue aux Galeries Gatineau, sur le boulevard Maloney ouest, dans l’emplacement voisin du supermarché Adonis. Au total, le magasin emploiera 70 personnes. Le montant de l’investissement n’a pas été révélé par l’entreprise. La porte-parole de Première Moisson, Manon Kirouac, soutient que le marché de Gatineau a été choisi en raison de son grand potentiel, plusieurs grands commerces étant situés à proximité. Première Moisson compte 25 succursales, situées entre autres dans les régions de Montréal, de Québec et de la Montérégie. Elle offre une sélection de produits de boulangerie, de pâtisserie, de charcuterie, en plus du prêt-à-manger.