Les nombreux postes vacants à la haute direction de la Ville de Gatineau «préoccupent» le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Le maire de Gatineau préoccupé par les postes vacants à la haute direction

Les nombreux postes vacants à la haute direction de la Ville de Gatineau «préoccupent» le maire Maxime Pedneaud-Jobin.
«C'est normal dans la mesure ou la population vieillit, et notre personnel aussi, mais j'ajouterai que c'est préoccupant parce que oui, en ce moment, il y a un certain nombre [de postes vacants], a admis le maire de Gatineau. On met beaucoup de pression sur l'appareil municipal parce qu'il y a beaucoup de choses que nous voulons livrer. On a fait beaucoup de réformes. Il y a une certaine préoccupation de ma part et du comité exécutif.»
M. Pedneaud-Jobin réagissait ainsi à l'article du Droit, publié mercredi, qui mentionnait qu'après avoir perdu son directeur des Affaires juridiques, il y a deux semaines, la Ville devra essuyer, en avril, le départ à la retraite du directeur général adjoint, Michel Tremblay. Ces deux récents départs s'ajoutent au poste de directeur de l'urbanisme et de directeur des arts et de la culture qui ne sont toujours pas comblés.