Le Samba Tower, l'un des manèges qui fera son apparition au FMG cette année.

Le FMG change d'exploitant pour ses manèges

L’entreprise de manèges pointée du doigt à la suite d’incidents survenus l’an dernier au Festival de montgolfières de Gatineau (FMG) ne fera désormais plus affaire avec le populaire événement qui se tient chaque été au parc de La Baie.

a direction du FMG a annoncé jeudi que la compagnie Amusements Spectaculaires, avec qui elle collaborait depuis plus de deux décennies, lui a fait savoir en janvier dernier qu’elle avait entamé la vente de ses actifs et de ses contrats, si bien que des négociations avec un autre fournisseur ont rapidement dû être amorcées. 

Après les événements ayant fait les manchettes en 2018, lors desquels une fillette de trois ans et une adolescente de 14 ans ont subi des blessures lors de deux incidents distincts à bord de manèges, le FMG ne nie pas qu’il avait « procédé à une mise au point et à une réévaluation du partenariat avec son fournisseur ». 

D’un commun accord, les deux parties avaient décidé qu’un plan d’action, comprenant entre autres des engagements clairs, une amélioration de l’affichage, de nouvelles mesures de formation du personnel et des explications au sujet des règles de sécurité, serait rédigé puis en mis en place par l’entreprise basée à Mirabel. Une inspection soutenue de chaque manège était également réclamée. 

Le FMG soutient qu’étant donné ces nouveaux engagements, les discussions pour conclure une nouvelle entente ont débuté à la fin de l’année dernière, jusqu’à ce que cette nouvelle tombe. 

Même si certains pourraient percevoir le contraire, la directrice du Festival, Sandra Cloutier, affirme qu’il n’y a pas de lien de cause à effet entre les incidents survenus l’été dernier et le changement d’opérateur de manèges.

« On travaillait ensemble depuis 21 ans, c’était un partenaire de confiance et on a eu des discussions sur une base régulière pour un plan d’action. Des engagements avaient été pris et l’offre de service s’en allait dans cette direction jusqu’à ce qu’on nous apprenne qu’il y avait fermeture », dit-elle.

Beauce Carnaval

Face à ce changement de cap, le FMG s’est tourné vers la compagnie Beauce Carnaval, qui œuvre dans le milieu de l’amusement au Québec et en Ontario depuis 65 ans. Elle exploite plus d’une cinquantaine de manèges et jeux d’adresse. L’entreprise est associée à d’autres événements d’envergure tels que l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, la Grande foire de Québec et l’Exposition agricole de Trois-Rivières. 

« C’est une très bonne nouvelle, c’est une entreprise réputée qui va apporter une toute nouvelle offre de manèges sur le site. Il y aura plus de choix pour la clientèle comme les adolescents et les jeunes adultes, par exemple. [...] On œuvrait avec Amusements spectaculaires depuis 21 ans et la réalité, c’est qu’une flotte de manèges, ça ne se change pas chaque année, c’est extrêmement cher, alors essentiellement, on avait à peu près les mêmes manèges année après année. [...] Le public va être content, on le voit déjà sur les réseaux sociaux », lance Mme Cloutier.

Le manège Fire Ball.

En septembre dernier, une fillette de trois ans avait été blessée après avoir réussi à se détacher d’un manège en fonction avant de trébucher puis de se faire happer par une voiturette qui lui a roulé sur une portion du corps. Deux jours plus tôt, une adolescente avait quant à elle subi une triple fracture à une jambe après s’être assise sur le rebord d’un carrousel et ne pas avoir réalisé qu’un cheval serait en mouvement à quelques centimètres d’elle.

Le 32e FMG aura lieu du 29 août au 2 septembre. Deux grandes annonces sur la programmation artistique sont prévues d’ici la fin avril.