L'humoriste Alex Bisaillon

Le Festival de l’humour de Gatineau de retour en 2019

La deuxième édition du Festival de l’humour de Gatineau (FHG) qui s’est déroulé de jeudi à samedi a été «couronnée de succès», a indiqué la direction de l’événement. Cette célébration du rire sera de retour l’année prochaine.

«Nous avons accueilli environ 6000 personnes sur trois jours, avec les soirées de vendredi et samedi qui se sont déroulées à salle comble avec un petit peu plus de 2000 personnes par soir, ce qui était génial», a résumé Marc-Antoine Massicotte, président et cofondateur du FHG. 

Jeudi soir, malgré un ciel incertain, un court intermède de pluie et la chaleur, la direction du FHG s’est estimée très chanceuse puisque les amateurs d’humour ont bravé les caprices de Dame Nature et se sont rendus en grand nombre au parc de la Cité.

La foule a bien savouré les blagues qui lui ont été lancées par les 27 humoristes qui ont montés sur scène. Certains ont eu droit à des ovations.

«Mike Ward et Alexandre Barrette, vendredi et samedi, ont vraiment été généreux de leur temps. Ils devaient faire chacun une heure et ils ont fait une heure et quart et plus. C’est toujours le fun. Ça veut dire qu’ils sentent vraiment une bonne énergie et que les gens en redemandent», a observé M. Massicotte.

2019

«Définitivement, nous revenons l’année prochaine. Il n’y a aucun doute là-dessus», a annoncé M. Massicotte.

Cette troisième édition verra une expansion de l’événement avec des ajouts à la programmation et beaucoup de nouveautés, a indiqué le responsable du FHG.

«Notre deuxième édition s’est déroulée dans la continuité de la première parce que tout avait très bien été, mais là on se sent mûrs pour bonifier la programmation. Nous aurons plusieurs surprises à annoncer, plus tôt que tard. Il y aura beaucoup d’annonces avant les Fêtes», a promis le coprésident du festival.

Le FHG compte aussi renouveler son entente avec le Centre d’apprentissage pour la déficience intellectuelle de l’Outaouais (CADO), une organisation qui vise l’intégration sur le marché du travail de personnes vivant avec une déficience intellectuelle.

«Ils nous ont donné un bon coup de main. Nous les avions embauchés, nous les avons rémunérés et nous allons renouveler le partenariat l’année prochaine. C’est une belle implication et nous étions très heureux d’avoir pu conclure cette entente», a précisé M. Massicotte. 

Les billets de l’édition 2019 seront en vente avant le temps des Fêtes, a indiqué la direction du FHG.