Le cul-de-sac fonctionnel de la rue du Sommelier

Le cul-de-sac de la rue du Sommelier retiré

Au grand désespoir de certains résidents de Limbour et à la grande satisfaction de plusieurs autres dans le quartier, le conseil municipal a adopté à l’unanimité, mardi, la proposition de la conseillère Renée Amyot de retirer le controversé cul-de-sac fonctionnel de la rue du Sommelier.

Mis en place en 2015 par l’ancien conseiller du quartier, Cédric Tessier, le cul-de-sac n’a jamais fait l’unanimité dans le secteur et c’était très évident dans la petite salle du conseil de Masson-Angers, alors que plusieurs dizaines de résidents de Limbour s’étaient déplacés pour faire connaître leurs positions.

Le ton a cependant rapidement monté. Les opposants au retrait de la signalisation ont vivement reproché sa position dans le dossier à la conseillère. « Irresponsable », « un non-sens », « une menace assurée et évidente pour les enfants », « un entêtement à vouloir remplir une promesse électorale » et « elle s’improvise gestionnaire en circulation » ; les attaques envers la conseillère ont été nombreuses. Le président du conseil municipal, Daniel Champagne, a d’ailleurs dû rappeler à l’ordre quelques citoyens qui s’éloignaient du décorum et dont le ton frôlait le manque de respect envers la conseillère.

Mme Amyot a calmement rappelé à ses interlocuteurs que sa réflexion dans ce dossier a été rigoureuse et basé sur un sondage auquel plus de 400 répondants du secteur ont participé. Elle a rappelé avoir travaillé avec le service des infrastructures de la Ville de Gatineau pour bâtir sa proposition qu’elle a qualifiée de « compromis acceptable et raisonnable ».