Le conseiller municipal Jean-François Leblanc est dans l'embarras à la suite de la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux.

Le conseiller Jean-François LeBlanc dans l’eau chaude [VIDÉO]

Le conseiller du district Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, s’est mis dans l’eau chaude en remettant publiquement en question la rigueur des gestionnaires d’organismes communautaires de son quartier, dans une vidéo publiée sur YouTube. Ces derniers, vivement irrités, demandent des excuses publiques du conseiller qu’ils accusent de « viser tout le monde en ne nommant personne ».

L’intervention de M. LeBlanc dans une vidéo servant à souligner le 5e anniversaire de l’organisme Itinérance Zéro, mis en ligne en juin dernier, s’est retournée contre le conseiller, la semaine dernière. Ses propos, disent les représentants d’organismes, laissent entendre que certains gestionnaires seraient «malhonnêtes». Ils jugent les affirmations de M. LeBlanc «vexatoires et diffamatoires» et estiment qu’elles nécessitent une rétractation immédiate de la part du conseiller. 

Soulignant l’ardeur au travail et la rigueur du fondateur d’Itinéraire Zéro, Benoît LeBlanc, le conseiller du Lac-Beauchamp laisse entendre, sur la vidéo, que ce n’est pas le cas dans tous les gestionnaires d’organismes dans son quartier. 

«Benoît [Leblanc] est là pour les bonnes raisons, et des fois, dans les organismes de mon quartier, il y a des gestionnaires qui…», affirme-t-il sans terminer sa phrase, mais en faisant une moue assez révélatrice de ce qu’il pouvait avoir en tête à ce moment-là. «Benoît, lui, je sais qu’il est droit comme une barre», ajoute-t-il. 

«C’est grave»

La présidente de l’organisme Comité vie de quartier du Vieux-Gatineau, Louise Petitclerc, n’en revient tout simplement pas. «En ne nommant personne, il laisse planer le doute sur tous les organismes du quartier, lance-t-elle. C’est très maladroit de sa part. Nous n’avons aucune idée d’où il a pu sortir ça et pourquoi il a dit ça. Ses propos ont froissé beaucoup de monde dans le quartier. C’est grave parce que les organismes vivent de la confiance de leurs bailleurs de fonds. Ses propos pourraient nuire à certains de nos organismes. Nous demandons des excuses publiques. Il doit se rétracter.» Le Comité vie de quartier représente plusieurs organismes du quartier.

Voici la vidéo en question:

« Des bons et des moins bons »

Interpellé à ce sujet, le conseiller LeBlanc a confirmé avoir reçu une demande d’excuses officielles de la part du Comité vie de quartier du Vieux-Gatineau. Cette lettre date du 19 février dernier. M. LeBlanc a affirmé, lundi, qu’il avait l’intention de s’excuser publiquement « au cours des prochains jours » et qu’il travaillait là-dessus avec « les communications ». Il ne s’est cependant pas rétracté lors de l’entrevue avec Le Droit. « J’en vois beaucoup des états financiers d’organismes, a-t-il affirmé. À la grandeur de la ville, il y a des bons organismes et il y en a qui sont moins bien gérés, mais je ne cible aucun organisme. »

La vidéo publiée sur YouTube par l’organisme Itinérance Zéro a été retirée dans les minutes suivant l’appel du Droit auprès du conseiller LeBlanc. 

Excuses en soirée

Les excuses du conseiller LeBlanc sont venues en début de soirée, lundi. M. LeBlanc a écrit, sur sa page Facebook de conseiller, qu’il n’a en aucun temps voulu offenser qui que ce soit. « Je reconnais que les propos laissés en suspend peuvent laisser entendre que des gestionnaires d’organismes peuvent être malhonnêtes ou manquer de rigueur, a-t-il écrit. En aucun moment j’ai voulu prétendre que les organismes du district agissent mal et je comprends qu’ils se soient sentis vexés par mes propos. Or j’aimerais présenter mes sincères excuses. »