Le service de l’urbanisme de la Ville de Gatineau a jusqu’au prochain conseil municipal, en mars, pour analyser les coûts et les impacts qui viendraient avec la création d’un conseil local du patrimoine et la mise en place d’un plan particulier d’urbanisme pour le Vieux-Aylmer.

Le conseil du patrimoine reporté

Le service de l’urbanisme de la Ville de Gatineau a jusqu’au prochain conseil municipal, en mars, pour analyser les coûts et les impacts qui viendraient avec la création d’un conseil local du patrimoine et la mise en place d’un plan particulier d’urbanisme pour le Vieux-Aylmer.

Ces deux propositions faites par la conseillère d’Aylmer, Audrey Bureau, ont retenu passablement d’attention, mardi, quelques heures avant la séance du conseil municipal. Plusieurs élus ont salué la pertinence de telles propositions, notamment dans la foulée de la controverse entourant le dossier du 22, rue Principale, mais le manque d’information quant aux impacts de ces mesures en a refroidi quelques-uns.

Mme Bureau estime que la création d’un conseil local du patrimoine et l’instauration éventuelle d’un plan particulier d’urbanisme pour le Vieux-Aylmer permettraient de clarifier les attentes de la Ville envers les promoteurs dans ce secteur et d’avoir un outil supplémentaire pour s’assurer du respect du patrimoine.