Dès cette année, les pompiers qui ont acquis le grade de capitaine recevront, pour la première fois, un salaire de base annuel supérieur à 100 000 $, à savoir un salaire de 100 907 $.

Le club de 100 000 $ grossit chez les pompiers de Gatineau

Le club des salariés de 100 000 $ deviendra de plus en plus important chez les pompiers de Gatineau au cours des prochaines années.

Dès cette année, les pompiers qui ont acquis le grade de capitaine recevront, pour la première fois, un salaire de base annuel supérieur à 100 000 $, à savoir un salaire de 100 907 $. Les lieutenants devront patienter jusqu’en 2021 avant de franchir ce cap.

Les capitaines et les lieutenants toucheront respectivement un salaire de base de 111 409 $ et de 104 143 $ à la fin de la présente convention collective, en 2023. La Ville de Gatineau et ses pompiers ont signé ce nouveau contrat de travail la semaine dernière. Il prévoit des augmentations salariales annuelles de 2 %. Aucune entrevue n’avait été accordée aux médias par le président de l’Association des pompiers et par le maire lorsque l’entente a été officiellement signée, la semaine dernière. Les pompiers sans grade qui auront accumulé cinq ans de service et plus en 2023 gagneront, pour leur part, un salaire annuel de 96 877 $.

Ces salaires ne comprennent évidemment pas les heures supplémentaires qui seront faites par les pompiers. La nouvelle convention collective prévoit d’ailleurs la création de listes de rappel dans chaque caserne afin de mieux répartir les heures de travail supplémentaires entre tous les membres du syndicat des pompiers. 

La Ville de Gatineau et l’Association des pompiers verront aussi à la création d’un comité paritaire sur la gestion des horaires. « Le comité devra prendre connaissance du rapport à venir commandé par les villes de Montréal et Québec et devra intégrer les conclusions dans son analyse, stipule une lettre d’entente incluse dans la convention collective. Ce comité sera chargé de formuler des recommandations sur les modifications à apporter à l’horaire actuel ».