L’Hôpital de Gatineau et les autres établissements sous l’égide du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais sont souvent la cible des rapports de coroners.

Le CISSSO reste souvent visé par des coroners

L’Outaouais demeure au sommet du palmarès des centres intégrés de santé et de services sociaux du Québec les plus souvent visés par des recommandations formulées par des coroners depuis le début de l’année 2016.

L’automne dernier, une compilation effectuée par Le Droit à partir des recommandations du Bureau du coroner avait révélé que le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) avait été visé par des recommandations dans neuf dossiers formulées depuis le début 2016. Le CISSSO se retrouvait à l’époque en première place des centres de santé de la province ayant le plus souvent fait l’objet de recommandations d’un coroner sur une période de près de deux ans.

Un an plus tard, après une nouvelle compilation basée sur près de 300 dossiers contenant des recommandations, la place du CISSSO demeure inchangée. Depuis le début 2016, l’organisation a été visée par des recommandations de coroners dans 15 dossiers de décès.

Au deuxième rang arrive le CISSS du Bas-Saint-Laurent, qui est concerné par des recommandations de coroners dans 13 cas. Proportionnellement parlant, les investigations de coroners menant à des recommandations y sont donc plus fréquentes ces dernières années que pour le CISSSO, puisque la population du Bas-Saint-Laurent est environ deux fois moins grande que celle de l’Outaouais.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke se trouve au troisième rang, avec des recommandations découlant de dix investigations de coroners depuis le début 2016. Il est suivi de près par le CISSS de Chaudière-Appalaches (neuf dossiers).

Le cinquième rang est occupé ex aequo par le CISSS des Laurentides, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, le Centre hospitalier universitaire de Montréal et le Centre universitaire de santé McGill, qui ont tous reçu des recommandations dans huit dossiers depuis janvier 2016.

La ministre réagit

Les plus récentes recommandations concernant le réseau de la santé de l’Outaouais, dévoilées mardi par Le Droit, concernent trois décès survenus dans autant d’établissements chapeautés par le CISSSO. Ces recommandations demandent notamment la révision de la sécurité en psychiatrie, la révision des soins apportés à un homme âgé décédé après avoir subi une perforation intestinale et la révision de la prise en charge d’une mère et de son fœtus en détresse. Dans ce dernier cas, le coroner a noté qu’il s’agissait d’une mort «accidentelle» qui était «possiblement évitable».

La nouvelle ministre de la Santé, Danielle McCann, n’a pas voulu commenter directement ces cas. « Mes pensées vont d’abord aux familles endeuillées et à leurs proches, a-t-elle réagi par le biais de son attaché de presse. Maintenant, je vais laisser le soin aux établissements concernés de prendre connaissance des rapports [du coroner] et d’y donner suite dans les meilleurs délais. »