L'Appart Adojeune à Gatineau.

Le CISSSO bonifie son enveloppe pour l'Appart Adojeune

L’Appart Adojeune à Gatineau pourra maintenir ses services d’urgence 24/7 pour les jeunes en situation d’itinérance ou de vulnérabilité grâce au rehaussement de la contribution financière du Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSSO).

Le CISSSO a annoncé lors de la réunion de son conseil d’administration, jeudi, qu’il allait rehausser de 248 000 $ son engagement envers le service au cours des prochaines années. L’argent s’ajoute aux 57 000 $ déjà octroyés depuis plusieurs années venant de l’enveloppe du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC).

Cet engagement financier du CISSSO permet au conseil d’administration, à la direction, aux intervenants et aux partenaires de l’organisme Adojeune de vivre un sentiment de sécurité, voire même un soulagement.

«C’est beaucoup d’argent. Nous sommes super contents. Ça nous permet de consolider les services et de ne plus craindre chaque année d’être incapables de maintenir le service», a indiqué Isabelle Lance, coordonnatrice de l’Appart Adojeune.

Cette ressource permet d’héberger en moyenne de 200 à 225 jeunes de 13 à 17 ans par année.

La diminution de subventions au cours des dernières années venant d’autres organisations que le CISSSO avait poussé le conseil d’administration d’Adojeune en mai à annoncer la fermeture imminente de l’Appart Adojeune si l’enveloppe PSOC n’était pas rehaussée. 

Le conseil d’administration d’Adojeune a réussi à maintenir les services en hébergement après avoir reçu en juin un montant discrétionnaire de 50 000 $ de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux saines habitudes de vie, Lucie Charlebois.