La deuxième phase du projet, pour laquelle aucun échéancier officiel n'est fixé, consistera à élargir le chemin Pink sur un tronçon supplémentaire de 2,65 kilomètres, jusqu'au chemin Vanier.

Le chemin Pink «pourrait» être élargi en 2019

Les travaux d'élargissement d'une partie du chemin Pink pourront faire l'objet d'un appel d'offres l'an prochain si la Ville de Gatineau obtient assez rapidement le financement espéré pour ce projet dont les coûts sont maintenant estimés à 7,5 millions $.
Le projet d'élargissement du chemin Pink, qui doit se faire par phases, est attendu depuis des années. L'artère est sous la responsabilité des gouvernements fédéral et provincial, mais c'est la Ville de Gatineau qui gère le projet.
En 2010, on projetait que la première phase, qui prévoit notamment l'élargissement à quatre voies entre la rue de la Gravité et le boulevard des Grives, serait réalisée en 2012. En 2014, on évoquait 2017.
Alors que l'année 2017 est à moitié écoulée, le comité exécutif de la Ville de Gatineau a adopté mercredi une résolution visant à demander officiellement à Québec une aide financière « sur la base d'une estimation des travaux et des honoraires professionnels totalisant 7 485 230 $ ».
Le nouvel échéancier dépendra donc de la vitesse à laquelle Gatineau obtiendra une réponse positive. « Le défi va être là », reconnaît le conseiller du district du Plateau, Maxime Tremblay. Selon ce dernier, « si on pouvait avoir les autorisations à l'automne 2018, ça pourrait commencer pour 2019 et se terminer en 2019 ».
Outre l'élargissement à quatre voies sur le tronçon de 450 mètres reliant la rue de la Gravité au boulevard des Grives, le projet prévoit une piste multifonctionnelle de 2,5 kilomètres, entre les rues de la Gravité et du Conservatoire.
En ce qui concerne la hausse des coûts estimés, M. Tremblay souligne qu'elle est liée aux exigences du gouvernement provincial, qui ont nécessité différents ajouts afin que le projet soit conforme aux normes. En 2014, il était évalué que la première phase coûterait 4,8 millions $. 
La deuxième phase du projet, pour laquelle aucun échéancier officiel n'est fixé, consistera à élargir le chemin Pink sur un tronçon supplémentaire de 2,65 kilomètres, jusqu'au chemin Vanier.