Le cénotaphe de Gatineau situé au carrefour du boulevard Maloney et de la rue Notre-Dame a mal vieilli.

Le cénotaphe de Gatineau sera restauré

Le cénotaphe des anciens combattants de Gatineau, situé au carrefour du boulevard Maloney et de la rue Notre-Dame, doit retrouver ses lettres de noblesse avant le prochain jour du Souvenir. Le comité exécutif de la Ville de Gatineau recommande au conseil municipal d'autoriser sa restauration au coût de 123 000 $.
Érigée il y a plus de 50 ans, l'oeuvre composée d'immense bloc de béton a mal vieilli. Le temps et les intempéries ont fini par faire leur oeuvre. «Dans l'état où il est rendu, ce monument est plus ou moins respectueux de nos anciens combattants», a admis le maire Maxime Pedneaud-Jobin. 
Les Anciens combattants du Canada verseront un peu plus de 27 000 $ pour la restauration. Le conseiller du quartier, Jean-François LeBlanc, propose de piger 40 000 $ dans le surplus de l'ex-ville de Gatineau pour financer une partie des travaux. 
Construit au coût de 29 418 $ en 1965, le cénotaphe de Gatineau est composé de trois masses de béton représentant les deux grandes guerres ainsi que la Guerre de Corée. Ils représentent aussi les trois forces armées, à savoir la Marine, l'Aviation et l'Armée canadienne. Trois plaques avec le nom des soldats tués au combat sont fixées sur l'oeuvre. 
«Si tout va bien, et tout ira bien, la restauration devrait être terminée pour les célébrations du jour du Souvenir le 11 novembre prochain», a ajouté M. Pedneaud-Jobin.