VMSO devrait sans trop de difficulté arriver à respecter le budget de 15,8 millions $ pour la construction du stationnement étagé du futur complexe multiglaces du secteur de la Cité.

Le budget du stationnement étagé du futur complexe multiglaces devrait être respecté

Un total de 16 contrats totalisant une valeur frisant 13 millions $ ont jusqu’ici été octroyés par la Ville de Gatineau et Vision multisports Outaouais (VMSO) pour la construction du stationnement étagé du futur complexe multiglaces du secteur de la Cité.

Les données les plus récentes obtenues par Le Droit, en date de la semaine dernière, démontrent que VMSO doit encore octroyer six contrats qui devraient représenter des dépenses supplémentaires d’un peu plus de 3,5 millions $, notamment pour des travaux d’architecture divers à l’intérieur du bâtiment et pour le pavage du stationnement. 

En date de vendredi, VMSO avait octroyé, au nom de la Ville de Gatineau qui a transféré la responsabilité du projet à l’organisme, huit contrats d’une valeur de 9,6 millions $.

Le directeur du projet pour VMSO, Alain Bastarache, affirme que l’organisme devrait sans trop de difficulté arriver à respecter le budget de 15,8 millions $ réservé par la Ville pour la construction du stationnement de quelque 800 places. 

Les contrats les plus importants visant à réaliser les travaux de coffrage, d’armature, la fourniture de béton et l’excavation ont déjà tous été octroyés au terme d’appels d’offres publics. 

L’organisme a d’ailleurs pu réaliser des économies par rapport aux budgets prévus pour la presque totalité des contrats octroyés.

La part de Gatineau

La Ville de Gatineau était pour sa part responsable de mener les appels d’offres et octroyer les contrats pour les services professionnels nécessaires à la réalisation du projet. 

Elle a pour ce faire octroyé quatre contrats d’une valeur de 1,9 million $. 

À cela s’ajoutent les dépenses de 1,1 million $ pour les travaux devenus nécessaires aux infrastructures municipales comme la relocalisation de conduites d’égout pluvial et sanitaire, et pour réaliser la surveillance du chantier.

Des travaux supplémentaires devant être réalisés par la Ville, notamment pour l’urbanisation et le réaménagement de rues et d’intersections environnantes, l’aménagement paysager, la signalisation des stationnements du secteur et la démolition du site du vieil aréna Guertin nécessiteront des dépenses évaluées entre 4 et 5 millions $.

Des calculs préliminaires faits par Le Droit permettent actuellement de prévoir que le budget total de 25 millions $ prévu pour la construction du stationnement étagé ainsi que pour les travaux touchant aux infrastructures municipales devrait être respecté. 

« C’est toujours notre objectif de demeurer à l’intérieur de l’enveloppe prévue en 2017 pour ces travaux », a indiqué la porte-parole de la Ville de Gatineau, Catherine Desfossés.

Transparence

Malgré le caractère complètement public des contrats octroyés jusqu’ici et la promesse de transparence complète faite par la Ville de Gatineau lors de la signature du protocole d’entente avec VMSO, obtenir les données publiées aujourd’hui a été compliqué. 

La Ville de Gatineau et VMSO se sont renvoyé la balle pendant une partie de la semaine dernière quant à savoir à qui revenait la responsabilité de fournir les informations demandées par Le Droit. 

C’est finalement VMSO qui a dû fournir l’information demandée.

Malgré que la construction du stationnement est financée à 100 % par de l’argent public provenant de la Ville de Gatineau, aucune résolution sur cette partie précise du chantier n’apparaît aux procès-verbaux du comité exécutif. 

La haute direction de la Ville a rappelé au Droit que la Ville a délégué à VMSO toute la responsabilité des appels d’offres et de l’octroi des contrats. 

Si des dépassements de coûts devaient toutefois survenir, ils devront être assumés par la municipalité, contrairement au complexe multiglaces là où la responsabilité reviendrait à VMSO.