Le cul-de-sac fonctionnel en place depuis quatre ans sur la rue du Sommelier, dans le secteur Limbour, divise les résidents du coin.

L’avenir du cul-de-sac du Sommelier se jouera mardi à Gatineau

Le dossier le plus polarisant ayant animé les discussions de voisinage dans Limbour au cours des dernières années refera surface à la table du conseil municipal de Gatineau, la semaine prochaine. La conseillère Renée Amyot proposera officiellement le retrait du cul-de-sac fonctionnel de la rue du Sommelier mis en place en 2015 par l’ancien conseiller du quartier, Cédric Tessier.

Devant la grogne soulevée par cette signalisation restrictive dans le quartier, Mme Amyot avait fait la promesse, en campagne électorale, de retirer le cul-de-sac. Sa proposition détaillée sera soumise au vote des élus mardi. 

Elle prévoit interdire, en tout temps, le virage à gauche du chemin des érables à la rue du Sommelier. L’accès à la rue du Sommelier entre 6 h et 9 h, du lundi au vendredi, à partir du chemin des Érables et de la rue des Sucres sera interdit. Le virage à droite de la rue des Sources vers la rue du Sommelier entre 6 h et 9 h, les jours de semaine, sera aussi interdit. Une ligne de rive blanche sera aménagée au sol pour sécuriser les déplacements des écoliers. Le stationnement sera interdit de 7 h à 17 h, du lundi au vendredi, de septembre à juin, du côté pair de la rue du Sommelier. 

Mme Amyot s’est basée sur une consultation publique menée dans le quartier en juin dernier. Plus de 400 répondants y ont participé. Du nombre, 330 ont partagé des commentaires écrits. 


« Ma solution n’est pas parfaite, mais pour certains, elle va réduire le niveau d’insatisfaction. »
Renée Amyot, conseillère municipale

Les résultats ont cependant été à l’image de ce dossier ; très partagé. De fait, 49,5 % des répondants se sont dits favorables ou très favorables au projet présenté. Cependant, l’analyse de la consultation a démontré, selon Mme Amyot, qu’environ 75 % des répondants réclament le retrait du cul-de-sac fonctionnel puisqu’ils souhaitent accéder à la rue du Sommelier et éviter des détours constants. 

« Ceux qui sont défavorables à ma proposition c’est parce qu’ils la trouvent encore trop restrictive, note la conseillère. Ma solution n’est pas parfaite, mais pour certains, elle va réduire le niveau d’insatisfaction. Évidemment, les résidents de la rue du Sommelier ne seront pas du tout satisfaits de l’ouverture du cul-de-sac. »

Mme Amyot rappelle que son quartier est victime de l’absence de liens est-ouest dans le secteur, tel qu’ils avaient été planifiés dans les années 1970. « On subit la circulation de la MRC voisine, dit-elle, et on attend depuis des années l’élargissement du pont Alonzo. »

Quant au conseiller Cédric Tessier, il affirme être encore en réflexion sur la position qu’il prendra dans ce dossier mardi prochain.