L'appui au futur Guertin déjà dans la poche

Tel que promis maintes fois au cours des derniers mois par le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, tous les détails entourant le projet du futur aréna Guertin ont finalement été divulgués au public. Il s'agit d'un projet de 104 millions $, dont 79 serviront à la construction d'un amphithéâtre de 4000 bancs pour les Olympiques et de trois glaces communautaires pour desservir la population et les associations de sports de glace.
La présentation publique et détaillée de l'entente entre Vision multisports Outaouais (VMSO) et la Ville de Gatineau, lundi, aura sans doute été l'un des moments forts du mandat du présent conseil municipal. La journée a cependant débuté avec une absence remarquée, celle du conseiller Denis Tassé, parti en vacances à l'extérieur du pays. Ce dernier demandait à Québec, il y a deux semaines, de mener une « enquête sur la déontologie » dans le dossier Guertin. M. Tassé sera absent lors du vote final sur le projet, mercredi matin. 
Les Gatinois ont d'ailleurs déjà une bonne idée du résultat de ce vote. Déjà 11 conseillers ont signifié leur appui à l'entente, ce qui assure au maire Pedneaud-Jobin une majorité d'élus derrière le projet qu'il défend.
Même si ce résultat se dessinait depuis déjà quelques semaines, cela n'a pas empêché les principaux opposants au projet, à savoir Louise Boudrias, Denise Laferrière, Sylvie Goneau et Jocelyn Blondin de continuer à dénoncer l'absence d'appel d'offres menant au choix de VMSO comme partenaire, tout comme l'impossibilité de divulguer certaines données relatives à l'offre des Sénateurs d'Ottawa, ainsi qu'au choix du site. 
« Chaque sou de fonds publics qui sera dépensé dans ce projet fera l'objet d'un appel d'offres public, a continué d'insister le maire. Pour chacun des lots, on va aller chercher le meilleur prix. Nous avons aussi un prix extraordinaire grâce à la contribution de 16 millions $ de VMSO dans la construction, en plus des 9 millions $ d'entretien sur 25 ans qu'on n'aura pas à dépenser et du million de dollars par année en frais de gestion qu'on n'aura pas à payer. »
Le président de VMSO, Alain Sanscartier, a rappelé que la principale motivation de son groupe était la réalisation d'un projet permettant de répondre aux besoins des différentes clientèles de sport de glace au coût le moins cher possible.
Offre d'achat pour les Olympiques
Alain Sanscartier, Maxime Pedneaud-Jobin et Alain Sear
En toute fin de journée, M. Sanscartier et le président des Olympiques de Gatineau, Alain Sear, ont livré un vibrant plaidoyer visant à convaincre les opposants à voter en faveur du projet. M. Sanscartier a d'ailleurs surpris tout le monde en affirmant que « vendredi le 27 janvier dernier, les Olympiques ont refusé une offre de plusieurs millions de dollars pour vendre et déménager la franchise dans une autre ville ». 
La provenance de cette offre n'a pas été précisée, mais il est connu à travers la Ligue de hockey junior majeur du Québec que la Ville de Saint John's était une candidate pour accueillir un club devant être relocalisé. « Je lève mon chapeau aux Olympiques qui ont eu l'audace de refuser cette offre d'achat », a insisté M. Sanscartier. 
Alain Sear a immédiatement pris la balle au bond en invitant les élus gatinois à « enterrer la hache de guerre ». « Nous avons refusé cette offre parce que notre avenir est à Gatineau, a-t-il ajouté. Là, nous avons besoin de vous pour voter pour ce projet et démontrer votre support à ce projet positif et rassembleur. »