Stéphane Lauzon a empoché son allocation de transition de la Ville de Gatineau dernièrement.

L'allocation de Lauzon n'est pas justifiable, selon le maire

L'allocation de transition de 56 000$ versée par la Ville de Gatineau au nouveau député fédéral Stéphane Lauzon «n'est pas justifiable au sens du contribuable», affirme le maire Maxime Pedneaud-Jobin.
La réglementation municipale le prévoit, pour l'instant, mais des cas comme celui de l'ancien conseiller du district Lac-Beauchamp, ça n'arrivera plus, a averti le maire. «Du point de vue du contribuable, c'est un problème, surtout dans un cas comme celui-là où il y a un passage d'un emploi [de conseiller] à un autre emploi d'élu, alors que c'est prévisible, a-t-il expliqué. Il faut se donner les outils pour ne pas que ça se reproduise.»
Le maire de Gatineau a ajouté que le comité qui se penche actuellement sur la réforme des comités et commissions municipales devra revoir le concept d'allocation de transition.
En entrevue avec LeDroit lundi, M. Lauzon a indiqué être «tout à fait à l'aise» d'accepter cette allocation de transition.
Selon lui, la Ville de Gatineau ne fait que respecter ses engagements envers lui.