Le tronçon du boulevard Saint-Raymond, entre le boulevard Cité-des-Jeunes et le chemin Pink
Le tronçon du boulevard Saint-Raymond, entre le boulevard Cité-des-Jeunes et le chemin Pink

La STO veut des voies réservées d’un bout à l’autre du Plateau

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
La Société de transport de l’Outaouais (STO) lancera prochainement deux études afin d’évaluer comment améliorer le passage de ses autobus d’un bout à l’autre du Plateau et tout est sur la table, assure le transporteur public des Gatinois.

Le Droit a appris que l’aménagement de voies réservées est au coeur des solutions envisagées et que cela pourrait donner lieu à d’importants changements au réseau routier dans le secteur, comme des élargissements et le retrait de stationnements sur rue. Le tronçon du boulevard Saint-Raymond, entre le boulevard Cité-des-Jeunes et le chemin Pink, ainsi que celui du boulevard du Plateau, entre le chemin Vanier et le boulevard Saint-Raymond sont les deux axes principalement visés par la STO.

Les études préciseront d’ici un an quelles sont les options les plus efficaces techniquement pour sortir les autobus de la circulation automobile de plus en plus dense sur ces artères. Le porte-parole de la STO, Alexandre Meloche-Dorris, explique que le tronçon du boulevard Saint-Raymond qui traverse le Parc de la Gatineau pourrait être élargi afin de faire de la place pour une troisième voie qui serait réservée au transport en commun.

Quant au boulevard du Plateau, les stationnements sur rue abondamment utilisés par les résidents des condominiums le long de l’artère pourraient devoir disparaître afin de donner l’espace nécessaire à une deuxième voie, elle aussi réservée aux autobus de la STO. Il n’y a pas d’élargissement du boulevard du Plateau dans les cartons, affirme M. Meloche-Dorris, la STO devra faire avec l’empreinte actuelle.

Saint-Raymond

«En temps normal, il y a beaucoup de congestion sur Saint-Raymond, rappelle le porte-parole. L’idée est de retravailler le tronçon entre Pink et Cité-des-Jeunes. La congestion à cet endroit nuit à l’efficacité des déplacements, nos temps de parcours sont affectés, on est pris avec des surcharges et des sous-charges. On veut mieux gérer ça au bénéfice de notre clientèle.»

L’appel d’offres que vient de publier le STO à cet effet permettra de réaliser une étude pour identifier les besoins et les contraintes sur ce tronçon. «On doit traverser sous un viaduc, on traverse le parc, il y a des éléments environnementaux dont il faut tenir compte et la Commission de la capitale nationale et la Ville de Gatineau vont nous accompagner dans ce processus-là.»


« La congestion à cet endroit [entre Pink et Cité-des-Jeunes] nuit à l’efficacité des déplacements, nos temps de parcours sont affectés, on est pris avec des surcharges et des sous-charges. »
Alexandre Meloche-Dorris, porte-parole de la STO

L’échéancier pour de tels changements dépendra de la solution recommandée, note M. Meloche-Dorris. «Si c’est juste du marquage et des panneaux de signalisation, ça pourra se faire rapidement, dit-il. S’il faut élargir le boulevard Saint-Raymond, c’est complètement autre chose.»

La STO dit aussi faire face à des «défis opérationnels» sur le boulevard Cité-des-Jeunes, entre la rue Bédard et le boulevard Saint-Raymond. Là aussi, la possibilité d’aménager une voie réservée et des mesures préférentielles à l’intersection sera étudiée.

Du Plateau

Dans le cas du boulevard du Plateau, la STO affirme être au stade de la planification afin d’améliorer la fluidité entre le chemin Vanier et le boulevard des Grives. «Les stationnements le long de cet axe pourraient être éliminés en direction est ou ouest, ou dans les deux directions, souligne-t-il. Ça pourrait donner de l’espace pour une voie réservée dans chaque direction, ou juste une seule. Les bandes cyclables seraient alors intégrées à ces voies réservées. La mesure préférentielle serait toutefois relâchée à l’approche et à l’intérieur des carrefours giratoires.»

La STO précise que les impacts du retrait des stationnements sur rue seront pris en considération. Le transporteur public ne souhaite pas un débordement des stationnements sur les rues perpendiculaires au boulevard du Plateau. Du même souffle, la STO rappelle toutefois que les propriétaires et locataires ont accès à des stationnements privés souvent situés à l’arrière des unités de condominium.

Le tronçon du boulevard du Plateau situé entre les boulevards des Grives et Saint-Raymond, déjà à deux voies, sera aussi à l’étude. La STO veut étudier l’impact qu’aurait sur la circulation automobile la transformation d’une des voies en voie réservée.

Les mesures qui seront évaluées devront permettre d’améliorer la fluidité du transport en commun en attendant la réalisation du tramway, dont l’horizon de réalisation se situe entre sept et dix ans. «Ça prend des mesures à plus court terme, mais qui devront par la suite demeurer cohérentes avec nos actions pour le lien structurant», a précisé M. Meloche-Dorris.