L’entente qui ratifiera le transfert d’un sentier récréatif le long du corridor du Rapibus à la Ville de Gatineau sera officialisée dans quelques semaines.

La STO remet un sentier à la Ville de Gatineau

La Société de transport de l’Outaouais (STO) a entériné jeudi l’entente avec la Ville de Gatineau concernant le transfert à la municipalité de la piste cyclable qui longe le corridor du Rapibus.

La Ville sera dorénavant responsable de la réfection et de l’entretien du sentier multifonctionnel de 5,2 km.

« Plus largement, la Ville s’engage à effectuer l’entretien et la mise à niveau de certains équipements et infrastructures, tels que les feux de circulation à diverses intersections ainsi que certains passages piétonniers », a expliqué la présidente de la STO, Myriam Nadeau, lors de la réunion du conseil d’administration de la STO.

L’entente doit être adoptée par le conseil municipal lors de sa réunion du 19 mars.

Il s’agit d’un accord sur cinq ans qui se renouvellera automatiquement, a ajouté Mme Nadeau.

En moyenne, la piste cyclable enregistre un achalandage quotidien de 800 cyclistes à la hauteur du pont Noir. Le sentier de 5,2 km se greffe à d’autres sections de pistes cyclables sur les terrains de la Ville entre les stations Labrosse et Montcalm.

Embauche

La STO a par ailleurs annoncé jeudi la création de 13 nouveaux postes à son service de l’entretien, dont dix mécaniciens, deux préposés à l’entretien et un contremaître. Les personnes doivent être embauchées dès le 1er avril 2019.

« L’ajout de services prévus en septembre 2019 ainsi que l’augmentation du nombre d’autobus sur l’ensemble du réseau rend nécessaire l’embauche de main-d’œuvre. Plus particulièrement, beaucoup de pression est mise sur notre service d’entretien pour qu’il nous fournisse jour après jour un grand nombre d’autobus fonctionnels pour répondre à la demande », a indiqué la présidente de la STO.