Marc Rousseau est le nouveau directeur général de la STO.

La STO nomme un nouveau DG provenant de l’extérieur

Pour la première fois en près de 25 ans, la Société de transport de l’Outaouais (STO) s’est tournée vers l’extérieur de son organisation pour trouver un nouveau directeur général.

Le conseil d’administration de la STO a annoncé, mardi matin, la nomination de Marc Rousseau à titre de directeur général. Il entrera en poste le 29 octobre, en remplacement de Line Thiffeault qui prendra sa retraite après un mandat de cinq ans à la tête du transporteur public et de 32 ans au sein de l’organisation. 

Il faut remonter à 1995 pour la dernière embauche d’un directeur général à l’externe. À l’époque, la STO avait recruté George O. Gratton qui arrivait de la Société de transport de Montréal (STM). Ce dernier a dirigé les destinées de la STO pendant 11 ans. 

M. Rousseau occupait jusqu’à tout récemment le poste de vice-président opérations chez Keolis, une firme spécialisée dans le transport public de voyageurs. Il était entre autres responsable de l’exploitation de l’ensemble des divisions affaires d’Orléans Express, LANAU BUS, Sabem, Murray Hill et Skyport. Ses responsabilités comprenaient l’exploitation, la planification et les ateliers de maintenance. 

« Oui on prépare la relève, c’est quelque chose qu’on veut faire au sein de l’entreprise, mais nous sommes une institution publique, a rappelé la présidente de la STO, Myriam Nadeau. C’est important pour nous de procéder dans les règles de l’art pour la dotation de postes stratégiques et importants comme celui-là. Nous avons retenu les services d’un chasseur de têtes. On a travaillé de façon professionnelle et rigoureuse. 

Mme Nadeau note que M. Rousseau est reconnu pour sa capacité à mobiliser les gens au tour de lui. Il aura comme responsabilité de livrer l’ensemble du plan stratégique de l’organisation, mais aussi d’assurer les relations avec les gouvernements dans un contexte où les grands projets ne manquent pas sur la table de la STO.