Le plan de réaménagement du boulevard Gréber, qui prévoit quatre phases, coûterait entre 20 et 22 millions $.

La renaissance de Gréber coûterait cher

La Ville de Gatineau évalue qu'il lui faudra investir plus de 20 millions de dollars pour embellir le boulevard Gréber et le rendre plus sécuritaire.
Avec ses bars, ses motels et ses grands stationnements commerciaux, le boulevard Gréber n'est plus l'incarnation de la modernité qu'il était censé être lors de sa conception dans les années 1950.
Aujourd'hui, l'artère est considérée comme une «infrastructure dépassée», voire «nuisante» par les experts. «Seule la voiture s'aventure encore dans ses espaces», indique un rapport de la firme Plania obtenu par LeDroit.
Devant ce constat accablant, Gatineau a conçu un plan d'aménagement destiné à ramener de la beauté sur le boulevard Gréber, tout en le rendant plus sécuritaire pour les piétons et les cyclistes. Le plan de réaménagement, qui prévoit quatre phases, coûterait entre 20 et 22 millions$. Il cible la partie du boulevard comprise entre le pont Lady-Aberdeen et le boulevard Maloney.
Les urbanistes comptent profiter de l'occasion pour harmoniser l'affichage commercial et mettre en valeur le potentiel historique du boulevard Gréber. C'est que l'artère traverse un site du patrimoine. L'église Saint-François-de-Sales et son presbytère datent de la fin du xixe siècle, tout comme le quai des Artistes et le pont Lady-Aberdeen.
Le guide d'aménagement suggère aussi d'en faire un corridor de verdure et de dégager des perspectives sur la colline du Parlement et le centre-ville.
L'obstacle du prix
Les coûts importants du projet représentent toutefois un obstacle, reconnaît le conseiller de Pointe-Gatineau, Luc Angers. Une proposition visant à refiler une partie de la facture aux résidents et commerçants par le biais d'une taxe de bassin n'est pas très populaire en ce moment, admet-il.
Pour l'instant, la revitalisation de Gréber est donc inscrite dans les projets à long terme de la Ville. Exception faite de la première phase du projet, soit la section comprise entre le pont Lady-Aberdeen et la rue Saint-Louis.