«Les Gatinois ont démontré une fois de plus leur générosité, leur altruisme, leur amour pour leur communauté», a affirmé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

La mobilisation des Gatinois saluée par le conseil

« Merci ». Le mot est simple et il peut être prononcé très souvent au cours d'une journée, mais mardi, lors de la parole aux conseillers, en ouverture du conseil municipal de Gatineau, il était beaucoup plus chargé de sens qu'à l'habitude.
Le maire Maxime Pedneaud-Jobin et les conseillers, dont plusieurs étaient visiblement encore très émotifs, n'ont pas voulu rater l'occasion de remercier les Gatinois pour la mobilisation hors du commun dont ils ont fait preuve dans les dernières semaines alors que des quartiers complets de leur ville se battaient contre la montée des eaux. 
« On dit souvent que Gatineau est la 4e ville du Québec, mais depuis un mois c'est faux, a lancé le maire Pedneaud-Jobin. Pour l'entraide, la détermination et le service public, Gatineau a démontré qu'elle était la plus grande. Les Gatinois ont démontré une fois de plus leur générosité, leur altruisme, leur amour pour leur communauté. Non, notre époque n'en est pas une ou l'individualisme règne en maître. »
Même les conseillers qui ont été les plus critiques face à la gestion de crise orchestrée par la Ville et la direction régionale de la sécurité civile dans les dernières semaines ont décidé de mettre de côté certaines de leurs frustrations, mardi, pour livrer un message positif. 
« J'ai dû prendre un certain recul pour apprécier ces efforts parfois extraordinaires qui ont permis à des victimes des inondations de ne pas songer au pire, a déclaré le conseiller Marc Carrière. C'est dans ce genre de moments qu'on reconnaît les hommes et les femmes qui ont un grand coeur, qui ont une colonne vertébrale et qui ont le sens du devoir. »
Elle-même sinistrée, la conseillère Sylvie Goneau a tenu à remercier ses collègues du conseil municipal qui ont fait un « travail colossal » sur le terrain pour aider des citoyens à défendre leurs biens et leur maison. « Je remercie aussi les employés de la Ville qui ont su aller au-delà des consignes et des procédures pour offrir un service humain dans des moments aussi difficiles. »
Le maire Pedneaud-Jobin a aussi chaleureusement souligné l'important apport de la fonction publique qui a été mobilisée pour venir en aide aux sinistrés. « Dans les dernières semaines, vous avez ajouté de la noblesse au titre de fonctionnaire », a-t-il lancé à l'intention des employés municipaux. 
L'eau se retire tranquillement, mais les semaines qui viennent n'en seront pas moins difficiles, a tenu à précisé la conseillère Myriam Nadeau dont le quartier a été durement touché par les inondations. Elle a invité les sinistrés qui en ressentent le besoin à ne pas hésiter à demander de l'aide psychosociale. « Nous devrons tous prendre le temps de nous reconstruire et c'est ensemble que nous allons le faire », a-t-elle dit. 
Le maire a ajouté qu'il est rare pour des élus d'avoir autant l'impression de porter toute la responsabilité de l'avenir « d'une rue, d'un quartier et d'une ville ». « Des élus de tous les niveaux ont fait des choix et pris des décisions et nous en ferons le bilan », a-t-il précisé.